Sarkozy : «Ce Conseil national sera mon dernier en tant que président des Républicains»

le , mis à jour à 17:52
3
Sarkozy : «Ce Conseil national sera mon dernier en tant que président des Républicains»
Sarkozy : «Ce Conseil national sera mon dernier en tant que président des Républicains»

Le Conseil national des Républicains a adopté samedi à Paris le projet du parti pour 2017, à quelques mois de la primaire (20 et 27 novembre), en l'absence de ses principaux candidats. Près d'un millier de conseillers nationaux (les «parlementaires» du parti), réunis à la Mutualité, ont levé un petit bulletin bleu pour approuver le projet. Seulement quatorze personnes ont voté contre, en brandissant le côté rouge du bulletin.

 

Parmi les candidats à la primaire, Bruno Le Maire était absent. Alain Juppé et Nathalie Kosciusko-Morizet, tous deux présents ce samedi matin matin, sont partis avant le vote. François Fillon, qui devait prendre la parole dans l'après-midi, est arrivé après le vote. Frédéric Lefebvre n'y a pas pris part au vote et Hervé Mariton a voté contre un projet fait, selon lui, de «demi-mesures», comme il l'a déclaré au «Parisien-Aujourd'hui en France». Nadine Morano a voté pour...

 

"Ce projet @lesRepublicains je le voterai par respect pour tout le travail réalisé" #cnlesrepublicains

— Nadine Morano (@nadine__morano) 2 juillet 2016

Tous préparent leur propre projet et ne se sentent «pas engagés» par celui présenté samedi, qu'ils considèrent comme étant celui de Nicolas Sarkozy, président du parti. Mais, «après la primaire viendra le rassemblement» de tous «derrière le vainqueur», a lancé Laurent Wauquiez, numéro deux du parti. Il y aura «une seule ligne, une seule volonté: François Hollande, c'est dehors», a-t-il lancé, appelant à «remettre la France tête à l'endroit». Pour Eric Woerth, secrétaire général du parti, ce projet de «rupture« est «fruit d'un débat profondément démocratique» et «ceux qui ne viennent pas pour de mauvaises raisons ont bien tort».

 

«Ni paillettes, ni mensonges, ni poésie, ni concours Lépine»

 

Sous forme d'un livre de 366 pages, le texte reprend les propositions des dix-huit ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 9 mois

    Pour M5319573 : vous faites parti des 12% pour FH !!!!, maintenant si vous aimez les vieux, y a Juppé qui aura 77 ans en fin de mandat, l'âge idéal, ou bien le FN et Mélenchon avec leurs délires économiques.

  • M3121282 il y a 9 mois

    magouille un jour (un pour ne pas dire tous les jours) magouille toujours !

  • M5319573 il y a 9 mois

    on sait que les sondages ne sont pas fiables.. mais quand même... + de 60 % des Français ne souhaitent pas qu'il se représente... ce n'est pas rien !! on a déjà donné.... alors s'il veut plomber les chances du Parti... qu'il laisse la place à d'autres....