Sarkozy candidat ? Juppé n'a même pas mal !

le , mis à jour à 08:51
1
Sarkozy candidat ? Juppé n'a même pas mal !
Sarkozy candidat ? Juppé n'a même pas mal !

C'est au Québec, où il s'est envolé le 20 août en famille, qu'Alain Juppé a appris l'entrée officielle en campagne de Nicolas Sarkozy. Son principal rival a beau occuper l'espace médiatique — et éreinter dans son livre « Tout pour la France » son concept d'identité heureuse —, le favori de la primaire n'a rien changé à ses habitudes. Il profite comme si de rien n'était de ses derniers jours de vacances au Canada, avant son meeting de rentrée programmé samedi à Chatou (Yvelines). L'ancien Premier ministre se rend tous les ans dans ce pays où il avait trouvé refuge en 2005 à la suite de sa condamnation dans l'affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris. Primaire ou pas, pas question pour lui de déroger à ce classique de l'été. « Il a une vie en dehors de la politique et il entend la préserver », balaie son directeur de campagne Gilles Boyer. Et cette année plus encore : « Il m'a dit : je veux de vraies vacances, ce seront sans doute les dernières... » glisse l'ancien ministre Dominique Bussereau. Une phrase qui en dit long sur sa confiance en son étoile.

 

La politique n'est toutefois jamais loin. « En ce moment, il peaufine son discours, qui sera très politique, très axé sur pourquoi il est candidat et son rapport à la France, assure le député Hervé Gaymard, en charge du projet. Mais je l'ai laissé tranquille tout l'été. Avec lui, c'est le contrat. »

 

Avant le Canada, le maire de Bordeaux avait pris du champ dans sa maison familiale d'Hossegor (Landes). « L'été, Juppé a une caractéristique, il ne passe pas son temps à appeler les gens », précise son lieutenant, le maire du Havre Edouard Philippe. Tout le contraire de Nicolas Sarkozy et son mois d'août studieux avant son entrée en campagne.

 

VIDEO. Pour Benoist Apparu, la candidature de Nicolas Sarkozy «est une forme de non-événement»

 

Les deux hommes ont opté pour des stratégies aux antipodes. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jyth01 il y a 3 mois

    Normal c'est un haut fonctionnaire: toujours serein