Sarkozy, candidat de la sécurité

le
0
En meeting samedi à Rueil-Malmaison, le président-candidat a critiqué François Hollande, qui s'est déclaré opposé à toute nouvelle loi en matière de lutte contre le terrorisme.

Rendre coup pour coup. Alors que François Hollande, depuis la Corse, samedi, s'est déclaré opposé à toute nouvelle loi votée dans la précipitation en matière de lutte contre le terrorisme, Nicolas Sarkozy a profité d'un meeting à Rueil-Malmaison, dans son ex-fief des Hauts-de-Seine, pour critiquer le candidat PS qui n'a «voté aucune des lois antiterroristes derrière lesquelles il s'abrite aujourd'hui». «Il peut s'indigner, tergiverser, hésiter, esquiver, il peut finasser, refuser de voter des lois, c'est son droit, a-t-il poursuivi. Mais ces lois (le président a proposé de renforcer l'arsenal permettant de lutter contre l'apologie du terrorisme, NDLR) seront votées si les Français choisissent de me faire confiance.»

Dans un gymnase de Rueil-Malmaison, surchauffé et bondé , Sarkozy a une nouvelle fois rendu un hommage appuyé aux forces de l'ordre ayant participé aux opérations de Toulouse. «Ces hommes auraient pu trouver la mort dans cet assaut», a-t-il noté

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant