Sarkozy brocarde les agences de notation

le
5
Lors de ses voeux aux forces économiques, le président de la République a critiqué le système bancaire. Il a également confirmé qu'il faudrait «trouver d'autres ressources» pour baisser le coût du travail et retrouver de la compétitivité.

Les banques ne font pas leur travail, elles ne financent pas l'économie, a regretté Nicolas Sarkozy ce jeudi. En conséquence, il veut créer une «banque de l'industrie», a-t-il confirmé lors de la présentation de ses voeux aux forces économiques à Lyon. La structure qu'il a esquissée fonctionnera «sous forme de prêts participatifs».

Au-delà du financement des entreprises, le président a justifié une nouvelle fois la nécessité pour la France de gagner en compétitivité. «La France a perdu des parts de marché en zone euro», a-t-il rappelé. Pour rester «une terre de production», il y a une solution, a-t-il prôné: «alléger le coût du travail». Comment financer des mesures en ce sens? Sans la citer, le Nicolas Sarkozy a justifié son choix en faveur d'une TVA sociale. «Comme on ne peut pas augmenter le déficit, il faut trouver d'autres ressources», a-t-il expliqué.

Nicolas Sarkozy a brocardé les agences de notation, dénonçant le fait que deux d'entre e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le jeudi 19 jan 2012 à 16:13

    JPI - Conclusion: les agences de notation n'y sont pour rien. Elles constatent l'état des dépenses de l'état francais et les chances de remboursement inversément proportionelles à leurs augmentations.

  • M4189758 le jeudi 19 jan 2012 à 16:12

    JPi - A force de dépenser toujours plus qu’on gagne, sans assainir les finances, ces ‘polis tiques’ nous conduisent droit au triple CCC en 2012. C de Comprendre que la solution de la dette c’est diminuer les dépenses de l’état et pas augmenter les impôts ou les prêts. C de Courage pour obtenir enfin le premier plan de rigueur de l’état français. Il faut 180.000.000.000 euros d’emprunts en moins, rien que pour trouver l’équilibre. C de Centre, là où est peut être la solution du vote en 2012.

  • M4189758 le jeudi 19 jan 2012 à 16:11

    JPi - Pas de solution proposée par Sarkozy ou Hollande pour réduire les dépenses de l’état, rien qu’augmenter les impôts. Je propose la : « Fin des abus ». 1- Fin des 35 h , 2 -Plafonnement des retraites , 3- réduction (-20%) des salaires et retraites de la fonction publique européenne , 4 - fin des niches fiscales. 5 - Taxation à mort des parachutes dorés, des primes, des salaires mirobolants et des sociétés qui permettent ces détournements d’argent. « PARTAGER PLUS, LA PEUR EN MOINS »

  • M4189758 le jeudi 19 jan 2012 à 16:11

    JPi - Travailler plus pour payer plus d'impôt : c'est 30% de la solution. Réduire les dépenses de l’état : c'est 70% de la solution. Le mur de la dette c'est comme le mur du son : ça pète en passant. Il n'y a pas de solution soft. Quand, nos ‘polis tiques’, commenceront-ils à dépenser moins ? Pour le 1er avril le premier vrai plan de rigueur pour l’état ? Allons, COURAGE !

  • M4189758 le jeudi 19 jan 2012 à 16:11

    JPi - Il y a tellement d'augmentation d'impots en vue qu'il faudra bien une nouvelle banque pour y déposer tout cet argent.