Sarkozy aux parlementaires : «Vous allez voir ce que vous allez voir»

le
0
Le chef de l'État, qui recevait à l'Élysée les parlementaires de la majorité, les a invités à «être patients» avant son entrée en campagne et à «faire confiance».

C'est un Nicolas Sarkozy «pugnace» qui a reçu mardi matin les parlementaires UMP et Nouveau Centre à l'Élysée. «Pour les uns, je me suiciderais. Eh bien, je suis le suicidé le plus en forme de France», a ironisé le chef de l'État. «La présidentielle ne se jouera pas sur la droite, sur la gauche ou sur le centre. Ce sont des concepts du siècle dernier», a lancé le président qui a résumé l'esprit des mesures qu'il a annoncées dimanche: «La question n'est pas de savoir si c'est bon pour moi. La question est de savoir si c'est bon pour la France. Cela doit être notre boussole.»

«J'ai déjà gagné une présidentielle. J'ai de l'expérience. Si vous croyez qu'on gagne sans mettre ses tripes sur la table, sans prendre de décision, c'est que vous connaissez moins bien la France que d'autres», a-t-il ajouté.

Nicolas Sarkozy s'est également livré à un long exercice de pédagogie sur ses mesures. Alors que de nombreux élus de la majorité les jugent trop risquées,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant