Sarkozy appelle au «sang froid» et à la «dignité»

le
0
Lors du petit-déjeuner des dirigeants de la majorité, mardi à l'Élysée, le président de la République les a invités à être «un roc de solidité»

Ne rien dire qui puisse être retenu contre lui. Devant les dirigeants de la majorité, réunis mardi matin comme chaque semaine à l'Élysée pour le petit-déjeuner, Nicolas Sarkozy s'est employé à ne pas dire un mot de l'affaire Strauss-Kahn. Alors que l'ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin commençait à évoquer l'affaire - un «séisme politique» qui laissera des «traces» -, le chef de l'État a immédiatement coupé court: «dans le contexte actuel, nous devons montrer sang froid, courage, unité, et j'ajouterais dignité, a-t-il lancé. Nous devons être un roc de solidité pour conduire le pays. Je ne pense pas cela depuis ce week-end. C'est ce que les Français attendent de nous.» «Le président sait que tout ce qu'il dit ici sera répété, commente un participant du petit-déjeuner. Il fait donc très attention.» Lundi matin, recevant le premier ministre François Fillon et le patron de l'UMP Jean-François Copé à l'Élysée, Nicolas Sarkozy avait déjà d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant