Sarkozy annonce le maintien de l'armée française en Côte d'Ivoire

le
0
La pérennisation de la présence militaire française en Côte d'Ivoire après le départ de Laurent Gbagbo démontre un changement majeur dans les relations France-Afrique.

La visite, ce samedi, de Nicolas Sarkozy en Côte d'Ivoire à l'occasion de l'intronisation officielle de son homologue Alassane Ouattara aura été pour le président français l'occasion de marquer le retour de la France dans son ancienne colonie. Les relations tendues entre les deux pays depuis la tentative de coup d'état de 2002 et plus encore depuis les émeutes antifrançaises de 2004 semblent appartenir au passé. Nicolas Sarkozy l'a souligné, estimant que l'élection ouvre «un nouveau chapitre dans l'histoire de la Côte d'Ivoire et des relations franco-ivoiriennes».

La mesure la plus remarquée est l'annonce du maintien des troupes française dans le pays. «Nous garderons toujours une présence militaire en Côte d'Ivoire pour protéger nos ressortissants», a affirmé le président. Une décision surprise qui répond aux demandes ivoiriennes soucieuses de l'insécurité qui règne toujours à Abidjan et dans l'ouest du pays. Le départ des troupes françaises, officielle

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant