Sarkozy admet un décalage de l'action des services de l'État face à la neige

le
0
VIDÉO - Interrogé depuis l'Allemagne sur la polémique, le chef de l'État a tenté de calmer le jeu. Avec une vidéo iTélé.

Alors que la situation revenait à la normale vendredi en Île-de-France après les intempéries qui ont paralysé la région, Nicolas Sarkozy a reconnu un «décalage de deux ou trois jours» dans la réaction des services de l'État face à la situation. Interrogé sur le sujet en marge du 13e conseil des ministres franco-allemand à Fribourg (Allemagne), le président a assuré qu'il avait pris conscience des grandes difficultés rencontrés par beaucoup de Français. «Ce que nous allons essayer de comprendre dans les quelques jours qui viennent, c'est pourquoi, quand il y a des circonstances météorologiques un peu particulières, nos services fonctionnent bien mais avec un décalage de deux ou trois jours». «La chancelière Angela Merkel me disait d'ailleurs les difficultés qu'avaient connues beaucoup d'Allemands dans la même situation météorologique particulière», a-t-il ajouté.

 

 

 

Plus d'infos en vidéo sur itélé.fr

Le président français a bien

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant