Sarkozy accuse le PS de sacrifier le nucléaire

le
1
En visite au Tricastin, le chef de l'État a fustigé le projet PS-Verts.

De notre envoyé spécial à Tricastin

Avec le nucléaire, Nicolas Sarkozy a trouvé sa vitesse de croisière de président presque candidat. Vendredi, il a bombardé les positions socialistes, tout en se présentant comme garant des «intérêts de la nation» . À chaque fois, une occasion très institutionnelle lui sert de décorum pour une salve anti-Hollande. Mercredi, il a jugé «hasardeuse» la proposition du Parti socialiste en faveur du vote des étrangers non communautaires aux élections locales, devant un parterre de maires. Vendredi, le chef de l'État a sorti l'artillerie lourde pour pilonner l'accord entre le PS et les Verts sur la diminution de la part du nucléaire dans la production d'électricité en France, sans jamais prononcer le nom de son adversaire.

Il s'était déjà fortement prononcé sur le sujet la semaine dernière, à l'Élysée, devant des grands patrons venus fêter les trois ans du Fonds stratégique d'investissement. Mais Sarkozy a voulu frapper

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jthom41 le samedi 26 nov 2011 à 08:55

    tant qu'on trouvera de l'uranium, on gardera nos centrales, dans 50 ans ce sera plus compliqué!