Sarkozy accueilli comme un sauveur par les militants UMP

le
4
RÉUNION EXTRAORDINAIRE DU BUREAU POLITIQUE DE L'UMP
RÉUNION EXTRAORDINAIRE DU BUREAU POLITIQUE DE L'UMP

PARIS (Reuters) - Plusieurs centaines de personnes ont réservé lundi un accueil de rock star à Nicolas Sarkozy avant une réunion extraordinaire du bureau politique de l'UMP organisée après le rejet de ses comptes de campagne 2012 par le Conseil constitutionnel.

"Nicolas, Nicolas, Nicolas", ont scandé des militants de l'UMP massés devant le siège du principal parti d'opposition à l'arrivée de l'ancien chef de l'Etat, qui a claqué la porte du Conseil constitutionnel dès l'annonce, jeudi, de la décision des "Sages" qui plonge son parti dans le rouge.

Nicolas Sarkozy, dont les proches assurent que sa participation à la réunion n'acte en rien son retour dans la vie politique française, s'est offert un bref bain de foule avant de rejoindre les membres du bureau politique.

Mais les chaînes de télévision ont traité l'événement comme s'il s'agissait d'une victoire à l'élection présidentielle depuis lundi matin, suivant par exemple en moto la voiture de l'ancien président dans les rues de Paris.

La décision du Conseil constitutionnel annule le remboursement de près de onze millions d'euros de frais de campagne engagés par l'UMP pour son candidat. Le président de l'UMP Jean-François Copé a lancé une souscription pour rembourser cette somme d'ici au 31 juillet.

"L'UMP traverse une nouvelle épreuve, c'est très important que tout le monde soit là", a déclaré Jean-François Copé avant le début de la réunion qui soit se tenir à huis clos. "C'est dans cet esprit que j'ai appelé les Françaises et les Français à répondre à l'appel à la souscription."

"Je suis très touché de voir qu'ils ont été aussi nombreux à répondre en seulement trois jours même si la route est encore longue, nous sommes loin des 11 millions d'euros."

Pour l'ancienne ministre de l'UMP, Nadine Morano, la présence de Nicolas Sarkozy à la réunion est naturelle.

"Aujourd'hui, nous vivons vraiment une très grande difficulté, s'il n'était pas là les électeurs, les militants ne le comprendraient pas", a-t-elle dit à la presse.

Parmi les autres ténors de l'UMP attendus à la réunion, Alain Juppé, Brice Hortefeux ou encore Valérie Pécresse.

Plus d'un an après son échec à l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy reste le favori des sympathisants UMP pour le scrutin de 2017 avec 67% d'opinions favorables, loin devant François Fillon (13%), selon un sondage CSA publié la semaine dernière.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fgino le lundi 8 juil 2013 à 18:49

    chut !!! taisez vous c'est encore votre Hollande qui claque votre fric !!!

  • mucius le lundi 8 juil 2013 à 18:43

    Il a encore beaucoup d'avenir dans notre pays de cloches. Il va pouvoir faire le contraire de ce qu'il promettra, augmenter l'endettement comme tout le monde et peut-être ruiner le pays. Les peuples aiment choisir ceux qui les ruineront. Super la démocratie!

  • d.jousse le lundi 8 juil 2013 à 18:37

    je vote Fillon.

  • wanda6 le lundi 8 juil 2013 à 18:16

    Il a ruiné le pays et l'UMP, saccagé l'économie, insulté les Français et on nous annonce son retour comme le triomphe de César !