«Sarkozy a une plus forte légitimité que Borloo» pour unir droite et centre

le
0
INTERVIEW - Pour Robert Lecou, député UMP de l'Hérault et membre du Parti radical, la candidature de Jean-Louis Borloo «vient trop tard» et «risque de fragiliser» la candidature de Nicolas Sarkozy.

Quelles sont vos divergences avec Jean-Louis Borloo, président du Parti radical auquel vous appartenez depuis 1994 ?

J'ai énormément d'estime et d'amitié pour Jean-Louis Borloo. Mais je considère que son initiative vient trop tard et n'a pas fait suffisamment preuve de détermination. S'il s'y était lancé plus tôt, sur son nom - qui est un nom porteur - et avec l'appui du Parti radical - qui est un parti qui compte -, Borloo aurait pu créer une large dynamique de rassemblement des centres qui ne se serait pas transformée en candidature conflictuelle avec celle de Nicolas Sarkozy et qui risque de la fragiliser.

Une candidature Borloo menace-t-elle la qualification de Sarkozy au second tour ?

Je ne pense pas. Les différents sondages semblent indiquer que cette hypothèse s'éloigne. Mais face à la gauche qui a fait la démonstration, élection après élection, qu'elle savait se réunir, la majorité doit afficher le visage de l'union. Jean-Louis Borloo a un rôle ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant