Sarkozy a un problème (de maths) avec les profs

le
0
Nicolas Sarkozy a expliqué au micro de France Inter qu'il souhaitait augmenter « de 20 à 25 % » le temps de présence des enseignants dans les établissements scolaires.
Nicolas Sarkozy a expliqué au micro de France Inter qu'il souhaitait augmenter « de 20 à 25 % » le temps de présence des enseignants dans les établissements scolaires.

Les profs n'en fichent pas une, c'est bien connu. Au micro de France Inter, Nicolas Sarkozy l'a de nouveau affirmé (comme cela avait déjà été le cas en 2014), en indiquant mardi matin qu'il souhaitait augmenter « de 20 à 25 % » le temps de présence des enseignants dans les établissements scolaires. Et d'illustrer son propos de la manière suivante : « Un professeur agrégé, c'est 15 heures d'obligation de service par semaine, six mois de l'année. Un certifié, 18 heures par semaine d'obligation de service, six mois de l'année. Un professeur des écoles, 24 heures par semaine d'obligation de service, six mois de l'année. »

« Augmenter la durée de présence des enseignants »

Ouh, ces vilains fonctionnaires de profs qui ne travaillent pas assez ! Heureusement, le candidat à la primaire de droite a la solution (qui permet en plus de coller avec sa promesse de supprimer 300 000 postes de fonctionnaires et d'effectuer « entre 7 et 8 milliards d'économies sur cinq ans ») pour supprimer des postes dans l'Éducation nationale. Sans se soucier de la question des enseignants non remplacés, il affirme sans ciller : « Un prof commence à 1 600 euros. Il faut absolument revaloriser la fonction enseignante (...) et il faut en même temps augmenter la durée de présence des enseignants dans les établissements scolaires. » Ah, le fameux « travailler plus pour gagner plus » est de retour ! Dans ces heures nouvellement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant