Sarkozy à la reconquête des catholiques

le
0
Depuis les prises de positions de l'Eglise sur l'expulsion des Roms, le chef de l'Etat a multiplié les signaux à l'égard des catholiques pratiquants, qui s'éloignent depuis 2007.

Une véritable opération séduction. Au lendemain des critiques de l'Eglise catholique sur la politique d'immigration du gouvernement, Nicolas Sarkozy ne ménage pas ses efforts pour enrayer la défiance croissante de l'électorat catholique à son égard. Après avoir célébré, jeudi dernier, à Vézelay «l'héritage chrétien» de la France, après avoir fait projeter Des hommes et des dieux à l'Elysée, le chef de l'Etat rencontre vendredi Benoît XVI pour la troisième fois depuis son élection. Le point d'orgue d'une séquence médiatique savamment orchestrée, qui a pour objectif d'apaiser le malaise causé cet été par les expulsions de Roms. L'intervention du pape, le 22 août dernier, appelant en français à «accueillir les légitimes diversités humaines» a été perçue par beaucoup comme une condamnation du virage sécuritaire du gouvernement.

Pour le député UMP Jacques Remiller, président de l'association parlementaire France-Vatican, «les propos de Benoît XV

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant