Sarkozy à la recherche des soutiens perdus

le
0
Nicolas Sarkozy à Beauvais (Oise) le 28 juillet 2016.
Nicolas Sarkozy à Beauvais (Oise) le 28 juillet 2016.

Depuis un an, l’ancien chef de l’Etat multiplie les réunions et dîners pour reconquérir les déçus de son quinquennat, et notamment les chefs d’entreprise. Ces derniers temps, il a vu revenir quelques patrons.

Cet été, des amis ont organisé pour Nicolas Sarkozy un dîner sur la Côte d’Azur. Une quarantaine de personnes l’attendaient, réunies autour d’une demi-douzaine de tables près de la piscine, dans une drôle d’atmosphère de vacances, de cocktail mondain et d’examen de passage. Il y avait là des chefs d’entreprise, des médecins, des avocats, un kinésithérapeute, des voisins du propriétaire, toute une petite société votant habituellement à droite et pourtant méfiante à son endroit. « Bref, d’anciens supporteurs devenus sceptiques », résume l’un des participants.

L’ancien président de la République est arrivé du cap Nègre, cette petite plage du Var où la famille de Carla Bruni possède une propriété, et où Nicolas Sarkozy a passé ses vacances. Bronzé mais prêt à répondre pied à pied à ce que les sarkozystes appellent brutalement « des soutiens perdus ». L’ex-chef de l’Etat a pris l’habitude de ces soirées où il lui faut à nouveau convaincre des électeurs de droite qui, il y a encore quelques mois, ne voulaient plus entendre parler de lui. Depuis un an, il a accepté des dizaines de rencontres. D’interminables séances de signature en province. Des débats où il s’acharne à séduire à nouveau des déçus de son quinquennat, déterminés à voter à la primaire des Républicains mais… pour Alain Juppé, François Fillon, Bruno Le Maire ou tout autre que lui.

Nicolas Sarkozy a donc déroulé ce soir-là ce programme de reconquête qu’il connaît désormais par cœur : un éreintement en règle de son su...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant