Sarkozy à huis clos : «J'ai rompu ma décision de me retirer de la vie politique»

le
7
Sarkozy à huis clos : «J'ai rompu ma décision de me retirer de la vie politique»
Sarkozy à huis clos : «J'ai rompu ma décision de me retirer de la vie politique»

Ceux qui doutent encore de la volonté de Nicolas Sarkozy de revenir sur le devant de la scène pourraient rapidement revoir leur jugement. Lundi après-midi, le discours de l'ancien chef de l'Etat à l'UMP s'est voulu éminemment politique. Et dans la soirée, France 2 a diffusé sur son site Internet une vidéo amateur sans équivoque filmée lors du bureau extraordinaire tenu à huis clos. En évoquant l'invalidation de ses comptes de campagne de la présidentielle de 2012, il a lancé aux membres de l'UMP présents : «Cela m'a paru suffisamment important pour rompre la décision qui était la mienne de me retirer de la vie politique.»

Sur son compte Twitter, l'ex-président de la République avait pourtant assuré que cette première venue à l'UMP depuis 2007 n'était pas sa «rentrée politique. Le jour où je reprendrai la parole ce sera pour parler aux Français de la France», avait-il écrit sur le site de microblogging.

Devant les cadres du parti de droite, il a tenu des propos offensifs. «A-t-on le droit aujourd'hui dans la république française de défendre des idées qui ne sont pas spontanément les idées du consensus ambiant ?» s'est-il interrogé. Il a ensuite invité ses compagnons à se saisir de «l'espace de liberté où on peut penser librement, parler librement, agir librement».

«Qui aurait compris que je vous laisse dans cette situation ?»

«La disparition de cette famille politique impacterait bien au-delà de notre famille politique, a-t-il continué. C'est une question de pluralisme et une question de démocratie.»

«Qui aurait compris que je vous laisse dans cette situation ?» a-t-il ajouté. «J'ai approuvé l'appel de Jean-François (ndlr : Copé), mais je me suis dit peut-être que ça donne un coup de main si je m'y mets un peu ! a-t-il lancé. Dans le fond, à quoi cela sert-il d'avoir un million d'amis sur Facebook ?»

«Il n'exclut plus de revenir», est convenu dans la soirée de lundi ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • laeti453 le jeudi 11 juil 2013 à 08:00

    Les stipendiés de service peuvent aboyer , la France sera gouvernée par la droite : il n ' y a que des fausses valeurs à gauche.

  • puck le mardi 9 juil 2013 à 10:25

    Non Speedy, le plus petit gros sera notre pingouin actuel qui avec 23 % de français qui le supportent est parti pour se faire éjecter dans 4 ans et quelque soit celui qui sera contre lui ce sera le bon mais sera t'il présent au 2 ° tour ?

  • mlaure13 le mardi 9 juil 2013 à 10:03

    Le Christ réssuscité ?...RE/...Le "bling-bling" n'a pas encore compris qu'on ne veut plus de lui ???...et qq soit le prix à en payer ?!!!...La droite OUI...Sarko NON !!!...

  • M4958114 le mardi 9 juil 2013 à 09:46

    et le + ripous de la 5eme republique !

  • speedy36 le mardi 9 juil 2013 à 08:30

    vu qu'il se moque du physique d'hollande, on pourra dire que sarkozy, sera le plus petit président qui aura fait le plus petit mandat

  • speedy36 le mardi 9 juil 2013 à 08:29

    3 francais sur 5, ne veulent toujours pas de lui !!!! (enquete réalisée la semaine dernière) et sa posture de victime, qu'il a jamais réellement depuis 2002, ne le favorise pas !!!! Sa parfaite image de comédien apparait au grand jour, et il faut vraiment être fan de sarkozy, pour avoir les yeux bouchés et donc de ne pas s'en apercevoir

  • M9018493 le mardi 9 juil 2013 à 06:19

    povre nazz!