Sarkissian : la «leçon» de la France à la Turquie

le
0
INTERVIEW - Le président arménien souhaite qu'Ankara s'inspire, pour le génocide de 1915, de la condamnation par Paris de la déportation des Juifs.

Le président arménien Serge Sarkissian a été reçu lundi par François Hollande à l'Élysée. Dans une déclaration commune ils ont affirmé leur volonté de renforcer les relations économiques entre les deux pays, saluant l'amitié «multi-séculaire» entre leurs peuples.

LE FIGARO. - Dans quel état se trouvent les relations franco-arméniennes?

Serge SARKISSIAN. - Pour caractériser l'amitié franco-arménienne, j'utilise souvent le mot «singulier». La France a ouvert ses portes et son c½ur pour accueillir les rescapés du Génocide arménien. Aujourd'hui, la communauté française arménienne, qui résulte principalement du Génocide de 1915, constitue un trait d'union entre les deux pays. L'année 2012 est forte de symbole. Nous célébrons le 20e anniversaire de...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant