Sardaigne : " Un concours de circonstances " selon Loeb

le
0
Sardaigne : " Un concours de circonstances " selon Loeb
Sardaigne : " Un concours de circonstances " selon Loeb

« Ce qu'il s'est passé ? On est sorti un peu large dans un virage, on a tapé les cailloux avec l'avant (de la voiture) à l'extérieur et ça nous a ramenés dans les pierres. Il a accroché, on est partis en tête-à-queue et on s'est retrouvés en marche-arrière sur la route. J'ai redémarré, j'ai fait demi-tour, je suis reparti et en fait j'ai senti que la direction était très dure. Il y avait un problème. Trois virages après, elle s'est bloquée. Je suis donc rentré (à l'assistance), je n'ai jamais réussi à retourner le volant. La voiture s'est garée là où elle voulait et puis on est resté là (rires) (?) J'ai une petite explication sur l'histoire. En regardant les vidéos de reconnaissance pour voir où on était sorti, j'ai vu que j'ai crevé dans le virage précédent, ce qui fait que je n'ai pas passé ce virage concentré. Je suis arrivé un peu trop vite alors qu'il était plus serré. Mais ce gauche, on ne pouvait plus le couper comme la saison dernière. C'est dû au fait qu'ils ont mis beaucoup de plots en béton dans cette partie de spéciale sur les côtés. C'est un concours de circonstances. A cette vitesse-là, il n'y a pas beaucoup droit à l'improvisation », a déclaré Sébastien Loeb sur le site de son écurie, après sa sortie au Rallye de Sardaigne. Le nonuple champion du monde ne devrait pas reprendre la course, même en Rallye 2 (avec cinq minutes de pénalité par spéciale manquée), en raison du manque d?enjeu.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant