Sardaigne : les inondations ont fait au moins 18 morts

le
0
Sardaigne : les inondations ont fait au moins 18 morts
Sardaigne : les inondations ont fait au moins 18 morts

Les violentes inondations qui ont frappé la Sardaigne ont fait 18 morts, surtout dans le nord-est de l'île italienne, selon un nouveau bilan. «Environ 2 700 personnes ont dû quitter leur domicile et sont hébergées dans des structures (publiques) ou chez des parents», a annoncé mardi le ministre de l'Environnement, Andrea Orlando, devant le Parlement, soulignant le caractère exceptionnel des pluies tombées la veille. Certains endroits ont enregistré 450 mm de précipitations alors que la moyenne pour une année en Italie est 1 000 mm.

Auparavant, le président de la région, Ugo Cappellacci, avait fait état de «17 morts», soulignant qu'il y avait «encore des disparus», sans en chiffrer le nombre. Dans la seule zone d'Olbia (nord-est de l'île), 13 personnes ont péri dans la catastrophe.

Les sauveteurs poursuivent leurs efforts pour atteindre des zones rurales ou montagneuses difficiles d'accès en raison de glissements de terrain et de l'effondrement de ponts. Les pompiers ont effectué plus de 600 interventions sur toute l'île. Le gouvernement a convoqué un conseil des ministres afin de décréter l'état d'urgence pour débloquer rapidement des fonds face à ce «drame incroyable», a annoncé à Rome le Premier ministre, Enrico Letta.

Les dégâts matériels provoqués par les intenses averses et les inondations sont importants. Les précipitations ont été d'une violence et d'une intensité pas vues «depuis des dizaines d'années» sur cette île italienne selon un responsable de la sécurité civile interrogé par la RAI. Le président de la région a confirmé la découverte d'une famille de quatre personnes d'origine brésilienne, deux adultes et leurs enfants adolescents, noyées dans leur appartement en sous-sol à l'entrée de la ville d'Arzachena.

Routes et ponts détruits, maisons inondées

«Olbia a été complètement inondée, des ponts détruits, des routes écroulées», a confirmé le gouverneur Cappellacci. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant