Sarcelles : violences après un rassemblement pro-palestinien interdit

le
0
Des jeunes affrontent les forces de l'ordre dimanche lors d'une manifestation pro-palestinienne interdite à Sarcelles.
Des jeunes affrontent les forces de l'ordre dimanche lors d'une manifestation pro-palestinienne interdite à Sarcelles.

Des heurts ont éclaté dimanche en marge d'un rassemblement pro-palestinien non autorisé à Sarcelles (Val-d'Oise), au lendemain des violences qui ont ravagé le quartier de Barbès à Paris, relançant la polémique sur la nécessité ou non d'interdire ces manifestations.Jets de projectiles sur les forces de l'ordre, véhicules incendiés, quelques magasins pillés : Sarcelles, banlieue connue pour son multiculturalisme à quelques kilomètres au nord de Paris, a été le théâtre dimanche de nouvelles violences liées à l'actualité à Gaza.Les premières dégradations ont immédiatement suivi un rassemblement de militants pro-palestiniens que la préfecture avait interdit. En fin d'après-midi, des casseurs s'en prenaient à une pharmacie, qui a pris feu, et ont saccagé plusieurs commerces alors qu'un hélicoptère de la police tournoyait dans le cielLe magasin Naouri a notamment été incendié. Cette supérette casher avait fait l'objet d'une attaque à l'engin explosif en 2012. Les auteurs de cet attentat faisaient partie du réseau d'apprentis djihadistes dit de Torcy-Cannes dirigé par Jérémie-Louis Sydney, tué lors d'un assaut du raid à Strasbourg en octobre 2012. Les boutiques attenantes n'ont pas été endommagées.Les forces de l'ordre ont tiré des cartouches de lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour tenter de disperser les casseurs. Plusieurs dizaines de militants armés de matraques, appartenant notamment à la Ligue de défense juive (LDJ),...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant