Sarajevo couronne "Mustang", réclame la libération d'un cinéaste ukrainien

le
0

(Actualisé avec déclarations § 4-5) SARAJEVO, 23 août (Reuters) - Le Festival du film de Sarajevo, qui a couronné samedi "Mustang", de la réalisatrice franco-turque Deniz Gamze Ergüven, a appelé à la libération d'un réalisateur ukrainien jugé en Russie pour terrorisme. Oleg Sentzov, qui risque jusqu'à 23 ans de prison, a été arrêté l'an dernier alors qu'il manifestait contre l'annexion de la Crimée à Simféropol, la capitale du territoire, et a été transféré à Moscou. Son procès pour terrorisme, organisation d'un groupe terroriste et trafic d'armes, qui s'est ouvert fin juillet, doit s'achever prochainement. "Le Festival du film de Sarajevo se joint pleinement à l'appel lancé par l'Académie européenne du cinéma aux autorités de la Fédération de Russie pour obtenir la libération du réalisateur ukrainien Oleg Sentzov", ont annoncé les organisateurs en marge de la cérémonie de clôture. "Cette semaine, à l'audience finale de son procès devant un tribunal militaire russe, il a dit qu'il était prêt à souffrir ou à mourir pour ses convictions", a dit le producteur britannique, Mike Downey, membre du jury. "Sentzov a dit à la cour qu'il avait été tabassé, torturé et menacé de viol ou de meurtre dans les jours qui ont suivi son arrestation en mai 2014 pour le forcer à passer aux aveux. Il a refusé (...) Malgré cela, il sera condamné mardi et devra plus que probablement purger une peine de 23 ans dans une prison russe", a-t-il ajouté. Au palmarès, le Coeur de Sarajevo du meilleur film a été décerné à "Mustang", de Deniz Gamze Ergüven, le récit de cinq soeurs adolescentes éprises de liberté et tentant de se soustraire aux contraintes d'une société patriarcale. Le prix de la meilleure interprétation féminine a été décerné collectivement aux cinq jeunes actrices du film, Güne ensoy, Doga Doulu, Tuba Sungurolu, Elit can et Ilayda Akdoan. Créé comme un défi en 1995, dans les derniers temps du siège de la capitale bosniaque par les forces séparatistes bosno-serbes, le Festival du film de Sarajevo est devenu le plus important du genre dans les Balkans. Cette année, 259 films de 57 pays étaient au programme, dont dix en compétition pour le Coeur de Sarajevo. (Daria Sito-Sucic; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant