Sarah Palin affiche son soutien à Donald Trump dans sa course pour la Maison Blanche

le
1
Sarah Palin affiche son soutien à Donald Trump dans sa course pour la Maison Blanche
Sarah Palin affiche son soutien à Donald Trump dans sa course pour la Maison Blanche

Sarah Palin, l'ancienne pasionaria du Tea Party et candidate malheureuse à la vice-présidence en 2008, a appelé les républicains, mardi, à voter Donald Trump aux primaires, voyant en lui l'homme qui « fera sauter » l'establishment politique.

« Il est le maître pour négocier des accords », a justifié la républicaine, d'accord avec les propositions choc du milliardaire, et louant sa carrière. « Il ne doit rien à personne si ce n'est à nous, le peuple », s'est enflammée Sarah Palin lors d'un meeting du magnat de l'immobilier à Ames, dans l'Iowa.

En 2008, alors gouverneure de l'Alaska, Palin avait été choisie à la surprise générale par John McCain pour devenir sa colistière à la présidentielle contre Barack Obama. En quelques mois, la « mama grizzly » était parvenue à séduire l'Amérique rurale, avait surpris les médias, et pris le dessus sur John McCain, comme effacé à côté de cette mère de cinq enfants, ouvertement anti-avortement. Depuis, elle reste populaire dans les rassemblements conservateurs, où elle apparaît régulièrement pour tancer le « système », les élites politiques et économiques, et en particulier les barons du parti républicain. Elle n'exerce plus de mandat électif depuis juillet 2009.

Pour elle, les autres candidats, soutenus par les élites, « portent le politiquement correct comme une ceinture d'explosifs », a-t-elle dit. « Êtes-vous prêts à avoir un commandant en chef qui laissera nos guerriers faire leur travail et botter le cul de l’État islamique », a-t-elle aussi demandé, dans un long discours décousu, devant un auditoire interloqué, qui a mis du temps à l'applaudir.

VIDEO. Sarah Palin s'engage pour Donald Trump dans l'Iowa (à partir de 53')

« Elle est une femme qui sent les choses, elle les comprend mieux que quiconque », s'est félicité Donald Trump après le discours de cette recrue. “Palin’s brand among evangelicals is as gold as the ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 11 mois

    Sacrés ricains, ils sont capables de reléguer le FN franchouillard dans le camp de l'EG.......Vraiment un autre monde mais qui semble nettement plus efficace.