Saracens : Les joueurs redoutent le Racing 92

le
0

Ce samedi (17h45), les Saracens joueront le Racing 92 en finale de Champions Cup. Pour ce rendez-vous, les joueurs anglais se sont préparés avec un objectif : soulever pour la première fois un trophée européen. Les Sarries savent que cela ne sera pas aisé face à une belle équipe francilienne.

Régner sur le rugby européen. Tel est l’objectif des Saracens avant de rencontrer le Racing 92 pour le compte de la finale de Champions Cup. L’année dernière, les deux équipes s'étaient déjà rencontrées l'an dernier en quart de finale et les Sarries l’avaient emporté dans les dernières minutes. « Le quart de l'an passé avait été un match incroyable, se rappelle Richard Wigglesworth, le demi de mêlée anglais. On a fait beaucoup d'erreurs ce jour-là, sous pression. On avait tout de même réussi à remporter le match mais on n'y arrivera pas une nouvelle fois face au Racing si on reproduit ces erreurs. Mais depuis, on a progressé et beaucoup travaillé. » Pour éviter de faire le même genre d’erreur que durant la finale 2014, la préparation a été complètement différente selon le n°9 des Sarries. « L'entraîneur a fait du bon travail cette semaine, instauré le bon état d'esprit avec de l'humour, constate-t-il. Nous sommes tous détendus alors qu'on était au contraire très tendus il y a deux ans lors de la finale face à Toulon. Cette semaine a été complètement différente. On a pris beaucoup de plaisir pour préparer cette grande fête du rugby, sans stress inutile. » Face à eux, les Ciel et Blanc voudront marquer l’histoire du Racing 92. Charlie Hodgson, le second ouvreur des Saracens, prend particulièrement au sérieux l’équipe française. « Le Racing a des joueurs très talentueux, pas que Dan Carter, rappelle le vétéran de 35 ans. Il y a des internationaux partout. C'est une grande équipe et donc un grand défi. On s'est préparés en conséquence et on attend beaucoup de ce match ». Avec J-F.P à Lyon
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant