Sapin: «Tout n'est pas bon» dans le modèle allemand

le
0
Invité ce mardi du « Talk Orange- Le Figaro », le ministre du Travail estime que la France ne doit prendre que le meilleur du modèle allemand, à savoir leur capacité à se mettre autour de la table pour éviter des ­licenciements dans les grandes ­entreprises, grâce au chômage partiel et à la formation.

Il y a à prendre et à laisser dans le modèle allemand, estime le ministre français du Travail, Michel ­Sapin. «Tout n'est pas bon» dans le fonctionnement du marché du travail outre-Rhin, a-t-il affirmé mardi au «Talk Orange-Le Figaro». Certes, «le fait que l'Allemagne aujourd'hui a moins de chômeurs qu'en 2008, c'est quelque chose de très positif», a-t-il reconnu. Mais «il ne faut pas dire: on prend le modèle et on le met chez nous. Il faut prendre le meilleur et combattre ce qu'il y a de moins bon.»

Justement, la France a déjà pris le meilleur, avance en substance le ministre du Travail. Comment? Grâce à l'accord national sur la sécurisation de l'e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant