Sapin répond à Schäuble : «La France déteste qu'on la force»

le
6
Sapin répond à Schäuble : «La France déteste qu'on la force»
Sapin répond à Schäuble : «La France déteste qu'on la force»

Une salve de critiques. Les propos tenus jeudi par le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble, selon qui la France «serait contente que quelqu'un force le Parlement» pour réformer le pays, ont suscité l'indignation d'élus de gauche et du Front national. Michel Sapin, le ministre français des Finances, a souhaité dédramatiser les dires de son homologue, dont la diplomatie n'est pas le fort. Il a assuré que «la France déteste qu'on la force». En réponse «amicale», a-t-il précisé.

A Washington (Etats-Unis) où les deux ministres assistent à des réunions du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, le chantre de la discipline budgétaire avait déclaré la veille que «la France serait contente que quelqu'un force le Parlement, mais c'est difficile, c'est la démocratie». Il avait auparavant évoqué les réformes selon lui «très réussies» menées en Espagne sous la supervision de la troïka.

«Le vocabulaire de la punition, de la sanction, de la contrainte, c'est ce qui fait détester l'Europe», a déclaré Michel Sapin. «Le principe (partagé par Paris et Berlin, Ndlr) c'est que c'est le rôle de la Commission européenne» d'évaluer les politiques menées au niveau national, et non aux Etats membres de donner leur avis les uns sur les autres, a-t-il affirmé.

«Connaissant bien Wolfgang Schäuble, c'était plutôt une forme d'encouragement», a conclu Michel Sapin sur le ton de la plaisanterie. Le ministre allemand, partisan de la rigueur budgétaire, est connu pour ses propos parfois très raides.

Des propos «inacceptables» pour les socialistes

Jean-Christophe Cambadélis, le patron des socialistes, s'est indigné sur Twitter :

La francophobie de Wolfgang #Schäuble est insupportable inacceptable et contre-productive.— Jean-Chr. Cambadélis (@jccambadelis) 17 Avril 2015

Le président socialiste de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone juge également la déclaration du ministre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le vendredi 17 avr 2015 à 19:27

    L'époque des coups de pieds O. Q. est malheureusement dépassée et c'est bien regretable.

  • pichou59 le vendredi 17 avr 2015 à 18:01

    son bilan : ZERO pointé............

  • danielk6 le vendredi 17 avr 2015 à 17:44

    les incompétents râlent mais ils devraient être au bagne de Cayenne

  • M6445098 le vendredi 17 avr 2015 à 17:44

    et Sapin déteste qu'on le force... à travailler!

  • frk987 le vendredi 17 avr 2015 à 17:34

    Réponse très fine quand on est un des auteurs de la faillite du pays, la Sapin ça sert pour allumer le feu et encore ça encrasse la cheminée.

  • M940878 le vendredi 17 avr 2015 à 17:30

    dehors les socs :!