Sapin : «Nous ne sommes pas dans une politique d'austérité»

le
7
Sapin : «Nous ne sommes pas dans une politique d'austérité»
Sapin : «Nous ne sommes pas dans une politique d'austérité»

Le Premier ministre avait réclamé une solidarité sans failles de son gouvernement pour éviter tout couac. Premier test réussi, au lendemain  de l'annonce par Manuel Valls des mesures d'économies. Les ministres font corps derrière le chef du gouvernement et défendent son plan de bataille visant à économiser 50 Mds?, alors que la plupart des coupes font bondir la majorité au Parlement.

Comme à son habitude, sans un mot plus haut que l'autre, Michel Sapin s'est mué en pédagogue. Sur RTL, le ministre des Finances et des Comptes publics a rappelé la démarche de l'exécutif. «Ces 50 Mds ne tombent pas du ciel, ils sont annoncés depuis plusieurs mois. C'est l'enjeu du financement du pacte de responsabilité : donner plus de capacité pour les entreprises pour investir», afin de créer de emplois. «Ces économies sont nécessaires. Nous ne pouvons plus reculer pour renouer avec la croissance, a renchéri de son côté sur France inter Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales. On a fait croire aux Français depuis des décennies que l'on pouvait dépenser sans compter.»

Même refrain dans la bouche de Sapin : «On ne peut pas continuer à s'endetter. Sinon, c'est le meilleur moyen de se retrouver dans la main de la finance internationale.» Une réponse à ces députés PS qui jugent que le président de la République a renié ses engagements du meeting du Bourget pendant la campagne présidentielle, quand il affirmait que son «adversaire, c'est le monde de la finance.»

QUESTION DU JOUR. Approuvez-vous le plan d'économies annoncé par Manuel Valls ? 

«Une politique sérieuse, responsable»

La France est mise en au régime ? Michel Sapin a réfuté cette interprétation du plan présenté mercredi.  «Nous ne sommes pas dans une politique d'austérité», a-t-il insisté, « mais dans une politique sérieuse, responsable.» «On ne baisse pas les prestations», a-t-il ajouté pour contredire cette critique. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JOG58 le jeudi 17 avr 2014 à 11:40

    Vraiment cretin ce ministre. Ce n'est pas ce type de me

  • M4426670 le jeudi 17 avr 2014 à 11:38

    Ils attendent que la France soit la nouvelle Grèce de l'Europe..... Encore un effort M. Le "président"!!!!

  • M4426670 le jeudi 17 avr 2014 à 11:30

    Je les trouve tous bien portant au PS: ils ne connaissent pas la crise..... Quand je pense que ce sont mes impots (que j'ai de plus en plus de mal à payer) qui les nourrit........

  • M8951316 le jeudi 17 avr 2014 à 11:14

    il se fout de qui ???

  • ppetitj le jeudi 17 avr 2014 à 10:54

    Il parle pour lui le petit gros...

  • frk987 le jeudi 17 avr 2014 à 10:53

    Non, on est seulement en faillite, donc pas la peine de faire de l'austérité.......

  • ltondu le jeudi 17 avr 2014 à 09:57

    dit-il de sa tour d'ivoire!