Sapin fait le service après-vente

le , mis à jour à 06:33
0

Le « redressement dans la justice ». Autrement dit, remettre sur pieds l'économie, les comptes publics, tout en luttant contre les inégalités. François Hollande aurait-il respecté sa promesse de campagne ? En tout cas, à quelques mois de la présidentielle, son ministre de l'Economie, Michel Sapin, fait tout pour faire passer le message. Comme hier, lors de la présentation officielle du budget 2017. Un budget qu'il qualifie de « sérieux » car présenté à 2, 7 % de déficit public. Soit en dessous de la barre des 3 %. Et peu importe que la droite dénonce un chiffre « bidon », pour reprendre les mots de François Fillon. Ou que le Haut Conseil des finances publiques le juge « improbable » !

 

Les « résultats sont là »

 

Ce budget 2017 clôt un quinquennat dont Michel Sapin « assume » le bilan, car — on n'est jamais mieux servi que par soi-même — « il y a de quoi en être fier », les « résultats sont là ». Lesquels ? Si, effectivement, les déficits publics ont largement baissé, reste à savoir comment cela a été obtenu. Le gouvernement insiste sur le freinage des dépenses. Bien aidé par la baisse des taux d'intérêt, François Hollande a certes retrouvé un niveau de dépense publique comparable à la fin des années Sarkozy (55 % du PIB en 2016, soit peu ou prou autant qu'en 2011). Mais l'effort a largement porté sur les recettes, les impôts. Et là, ce sont les ménages, beaucoup plus que les entreprises, qui ont payé. « Nous avons conduit notre action dans le souci permanent de la justice sociale et nous avons tout fait pour préserver les plus démunis et les classes moyennes, en demandant d'avantage d'efforts aux plus hauts revenus », assure Michel Sapin. Et 60 % des ménages auraient ainsi vu leur niveau de vie « préservé ». Pour bien marquer l'inclinaison à gauche, le gouvernement a réinjecté 7 Mds€ de dépenses sur ses « priorités » : l'enseignement (+ 3 Mds€), ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant