Sapin balaie la question des amendes de l'UE contre la France

le
4

PARIS (Reuters) - La question d'éventuelles amendes contre la France pour non respect des règles budgétaires européennes "est sans intérêt et sans consistance", a déclaré jeudi Michel Sapin.

Le ministre français des Finances s'exprimait devant une association de journalistes américains en France, alors que des sources européennes ont expliqué que la question d'une telle amende se posait toujours et que les discussions pourraient trouver une issue rapidement.

"La question des amendes est évoquée à chaque rendez-vous", a expliqué Michel Sapin. "Elle est sans intérêt et sans consistance."

Le ministre des Finances a ironisé sur les déclarations de ces responsables, expliquant qu'ils voulaient ainsi se donner de l'importance. "Chacun ne doit pas se prendre pour une pervenche", a-t-il dit, en référence aux agents qui verbalisent les automobilistes en infraction.

Selon ces responsables européens s'exprimant sous couvert d'anonymat, la décision sur une telle amende pourrait intervenir la semaine prochaine ou celle d'après, dans la foulée de l'annonce lundi de l'évaluation par la Commission européenne des projets de budgets 2015 des pays de la zone euro.

Tant cette année que l'an prochain, la France sera loin d'avoir réduit son déficit public comme son déficit structurel autant qu'elle s'était engagée à le faire, après avoir déjà obtenu en juin 2013 un premier sursis de deux ans pour ramener le déficit public à la limite européenne de 3% du PIB, à fin 2015, un objectif désormais repoussé à fin 2017.

(Ingrid Melander, édité par Jean-Baptiste Vey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ltondu le jeudi 20 nov 2014 à 11:18

    C'est l'état qui paiera... pas prêt de l'oublier celle-là !

  • Math0606 le jeudi 20 nov 2014 à 11:01

    Plus ou moins d'acccord... Si il n'y a pas de sanctions possibles, tout est permit. Regardez ce qu'il se passe depuis 30 ans ... et aucune sanction. Ce serait vraiment bien que, pour l'exemple, la France se prenne une telle amende !!

  • M5285637 le jeudi 20 nov 2014 à 10:46

    Entièrement d'accord. Enfoncer d'avantage quelqu'un qui n'est pas bien est contreproductif.C'est comme ces banquiers qui prélèvent des frais élevés pour des écarts de compte pour être surs de moins bien rembourser et de rester en mauvaise situation!!

  • birmon le jeudi 20 nov 2014 à 10:16

    Ces amendes qui alourdissent le déficit budgétaire d'un pays endetté sont stupides. C'est pourquoi eles ne sont pas payées. Le seul fait de les évoquer appelle l'attention sur la sottise des dirigeants qui ont voté ces dispositifs.

Partenaires Taux