Sapin appelle les alliés de la gauche à «la responsabilité»

le
0
INTERVIEW - Le ministre du Travail juge que Jean-Luc Mélenchon est «hors de la réalité» et estime que l'accord signé avec les écologistes les engage à signer le traité européen.

LE FIGARO. - Que dire aux Français qui abordent la rentrée avec inquiétude?

Michel SAPIN. - Ils ont pleinement conscience des difficultés du pays. Notre discours ne doit être ni fracassant ni lénifiant. Nous devons donner une perspective. Celle que nous proposons depuis l'élection de François Hollande, c'est marier la gestion de l'urgence et l'action en profondeur. Le gouvernement, sous l'autorité du président, apporte des réponses à des situations insupportables: les emplois d'avenir et les contrats de génération pour lutter contre les effets immédiats du chômage, la revalorisation de la prime de rentrée scolaire, le coup de pouce au smic pour répondre au pro­blème de pouvoir d'achat. Parallèlement, des réflexions sur les réformes structurelles sont lancées: avenir des retraites, démocratie sociale, services publics, Europe, etc.

Le projet de loi créant les emplois d'avenir sera à l'ordre du jour du Conseil des ministres du 29 août. Les emplois aidés n'on...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant