SAP relève ses objectifs de C.A. et de profit de 2017

le
0
 (Actualisé avec des précisions, citation) 
    par Harro Ten Wolde et Eric Auchard 
    WALLDORF, Allemagne, 22 janvier (Reuters) - SAP  SAPG.DE  a 
relevé vendredi ses objectifs de 2017 de chiffre d'affaires et 
de bénéfice, ce qui semble attester du bien fondé de sa 
transformation en cours en un prestataire de services 
informatiques dématérialisés, dits "cloud". 
    Le leader européen des logiciels anticipe un chiffre 
d'affaires de 2017 de 23 à 23,5 milliards d'euros, alors que le 
consensus de Thomson Reuters I/B/E/S le donne à 23,01 milliards. 
    SAP projette aussi un bénéfice d'exploitation non IFRS de 
6,7 à sept milliards d'euros, donnant une moyenne de 6,85 
milliards qui est un peu inférieure au consensus Thomson Reuters 
I/B/E/S qui est de 6,905 milliards. 
    Sur les mêmes bases, SAP projetait voici un an un C.A. 2017 
de 21 à 22 milliards d'euros et un bénéfice d'exploitation de 
6,3 à sept milliards d'euros. 
    Ces nouveaux objectifs induisent une marge d'exploitation de 
l'ordre de 29,5%, bien inférieure à la marge maximale de 35% 
atteinte grâce à la traditionnelle vente de licences de 
logiciels, la forte croissance dans l'informatique 
dématérialisée n'étant pas elle synonyme de marges plus 
copieuses dans l'immédiat. 
    Les analystes projettent pour l'heure une marge 
d'exploitation de 30% sur l'exercice 2017. 
    Le directeur financier Luka Mucic a expliqué que l'évolution 
de la marge dépendrait du rythme de croissance du "cloud" en 
regard de l'activité traditionnelle de licences. 
    "Il n'y a aucune raison fondamentale empêchant notre marge 
opérationnelle du cloud de dépasser celle de notre activité 
traditionnelle", a-t-il déclaré à des journalistes, ajoutant 
toutefois qu'il faudrait sans doute attendre 2020 pour que cela 
devienne réalité. 
    Le concepteur de logiciels a annoncé ce mois-ci des 
résultats provisoires de 2015 meilleurs que prévu, grâce aux 
renouvellements de licences de la clientèle en fin d'année. Il 
s'est toutefois montré prudent pour ses perspectives de l'année 
en cours.   
     
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant