Santé : soigner les troubles du système lymphatique

le
0

En ralentissant l'élimination des déchets, les troubles du système lymphatique rejaillissent sur l'état de santé général. Il faut donc consulter sans attendre et prévoir une complémentaire santé pour être mieux remboursé.

Le rôle du système lymphatique

Indispensable au maintien d'une bonne santé, le système lymphatique assure une double fonction. Il protège l'organisme des infections grâce à ses globules blancs fabriqués par les ganglions lymphatiques. Il sert également à éliminer les toxines produites par les divers organes du corps.

La lymphe circule dans tout l'organisme grâce aux contractions des vaisseaux lymphatiques profonds. Elles sont favorisées par la pression exercée par les muscles. En revanche, une musculature défaillante contribue à l'engorgement des vaisseaux, de même qu'une lymphe trop chargée en nutriments ou en déchets à éliminer.

Bon à savoir: ce sont les vaisseaux lymphatiques qui drainent une bonne partie des lipides apportés par l'alimentation. Mais en cas de circulation ralentie, le stockage des graisses l'emporte sur leur drainage.

Réagir face au lymph½dème

La manifestation la plus répandue du lymph½dème est le syndrome des jambes en poteau. Les membres inférieurs laissent passer de la lymphe à travers les parois des vaisseaux et ils la retiennent dans les tissus environnants. La station debout accentue ce phénomène qui résulte d'une fragilité naturelle du système lymphatique, ou bien d'une maladie infectieuse.

On soigne le lymph½dème en stimulant la circulation de la lymphe par des pressions manuelles (drainage lymphatique) ou mécaniques (pressothérapie). Lorsqu'elles sont effectuées par un masseur-kinésithérapeute, ces séances sont remboursées à 60% par l'Assurance Maladie, dans le cadre du parcours de soins coordonnés. Des médicaments anti-½dème complètent le traitement. En outre, il est conseillé de suivre un régime alimentaire limitant la production de toxines.

Lutter contre l'adénopathie

Une adénopathie se reconnaît à un ganglion enflé et douloureux. Elle résulte d'une maladie infectieuse ayant fortement sollicité les défenses immunitaires. Selon l'emplacement du ganglion lymphatique (cou, aine, aisselle), le médecin détermine la nature de cette infection. Il peut s'agir, par exemple, d'une toxoplasmose, d'un adénovirus ou d'une tularémie.

Pour soigner l'adénopathie, il faut réduire le gonflement du ganglion par des anti-inflammatoires et lutter contre l'infection avec des antibiotiques. Le ganglion lymphatique doit aussi être drainé pour relancer sa production de globules blancs. Cette opération se réalise par ponction chirurgicale à l'hôpital.

En complément de la Sécurité sociale, une mutuelle ou une assurance santé permet d'être déchargé du ticket modérateur sur les frais d'hospitalisation.

Traiter la maladie de Hodgkin

Cancer du système lymphatique, la maladie de Hodgkin touche à la fois les globules blancs et les ganglions. Elle apparaît à la suite d'une mononucléose infectieuse mal résorbée. Ce sont les jeunes adultes et les seniors aux défenses immunitaires affaiblies qui se trouvent le plus à risque.

Le traitement de la maladie de Hodgkin est assuré par un hématologue en milieu hospitalier. C'est votre médecin qui vous oriente vers ce spécialiste, après un premier bilan lymphatique. Une chimiothérapie ciblée vient à bout de ce cancer dans 9 cas sur 10, à condition que la maladie n'ait pas encore gagné tout l'organisme.

À noter: relativement peu fréquente dans l'Hexagone, la maladie de Hodgkin se déclare chez un millier de patients chaque année.

Un courtier en assurance santé vous aide à comparer les offres des assureurs en matière de complémentaire santé.

SERVICE:

» Bénéficiez d'un bon remboursement de votre complémentaire santé avec CPLUSSUR.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant