Santé : Obama marque un point devant la Cour suprême

le
0
À cinq mois de la présidentielle, sa grande loi sur la santé est validée.

Barack Obama a dû pousser un immense soupir de soulagement. Après un suspense qui aura duré depuis mars, la Cour suprême lui a finalement donné raison jeudi: sa loi sur l'assurance-maladie est constitutionnelle et sera maintenue dans sa totalité.

À 10 heures moins une à Washington, tous retenaient leur souffle. Le président et son équipe, retranchés dans le Bureau ovale, sur des charbons ardents; la classe politique américaine, les lobbys pharmaceutiques et ceux des assureurs, les associations de patients et de médecins, les administrations des hôpitaux; et des dizaines de millions de citoyens sans assurance. Dans une ville où tout, d'ordinaire, se sait à l'avance, nul, à part les neuf sages de la Cour, ne pouvait dire qui allait l'emporter: le président et sa loi pour la santé ou les 29 États, soutenus par le Parti républicain, qui avaient soumis la constitutionnalité de l'«Obamacare» aux juges suprêmes. Des centaines de citoyens faisaient le pied de grue su

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant