Santé : les preuves s'accumulent sur la toxicité des pesticides

le
0
Santé : les preuves s'accumulent sur la toxicité des pesticides
Santé : les preuves s'accumulent sur la toxicité des pesticides

De nouvelles études sont publiées régulièrement sur les effets toxiques pour la santé des pesticides (herbicides, insecticides, fongicides) utilisés par les agriculteurs mais aussi par tous les professionnels du jardinage et de l'entretien des espaces verts, et les particuliers.

Ainsi depuis déjà une bonne trentaine d'années, les études épidémiologiques alertent sur la responsabilité des expositions professionnelles aux pesticides dans la survenue de cancers, de maladies neurologiques, des troubles de la fertilité et sur les effets d'une exposition, même à faible dose, au cours de périodes sensibles du développement de l'organisme pendant la grossesse et pendant l'enfance. De nombreux pesticides sont en effet considérés comme des perturbateurs endocriniens qui miment de façon anormale l'action des hormones naturelles et brouillent ainsi le bon déroulement du programme génétique du foetus et de l'enfant.

Afin de bien évaluer l'impact des pesticides, la Direction générale de la santé a donc demandé à l'Inserm de réaliser un bilan de la littérature scientifique internationale publiée depuis 2008 concernant l'ensemble des données sur les expositions professionnelles et les expositions précoces (foetus et jeunes enfants). Et ses conclusions, qui sont publiées ce jeudi 13 juin 2013, malgré les pincettes habituelles prises par les experts, confirment qu' " il semble exister une association positive entre exposition professionnelle à

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant