Santé : «Les présidents français ont tous menti»

le
0
INTERVIEW - Pendant deux ans, Denis Demonpion et Laurent Léger ont enquêté sur la santé des présidents. Ils révèlent que François Mitterrand a reçu une injection pour mettre fin à ses jours et que Nicolas Sarkozy prend des médicaments énergisants non autorisés en France.

LE FIGARO. - La santé des chefs d'État reste un sujet tabou, malgré de nombreuses promesses de transparence. Vous a-t-il été difficile de recueillir des informations?

Denis DEMONPION. - Nous avons pu interroger de nombreux proches - des gardes du corps, des conseillers et des médecins de présidents français -, qui se sont montrés très coopératifs. La notion de secret médical est très élastique quand il s'agit d'un chef d'État. Un arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme datant de 2004 stipule en effet qu'il s'applique à tous sauf au chef de l'État, pour lequel c'est le droit de l'information qui prime compte tenu de la responsabilité qui est la sienne.

En revanche, les hommes d'État rechignent à paraître diminués...

Ils ont horreur de ça, et tous, qu'ils soient de droite ou de gauche, essaient de se montrer au mieux de leur forme. Nous racontons par exemple comment Chirac s'est organisé une sortie magistrale du Val de Grâce après son hospitali

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant