Santé : le bronzage artificiel tuerait plus que le tabac

le
0
Santé : le bronzage artificiel tuerait plus que le tabac
Santé : le bronzage artificiel tuerait plus que le tabac

C'est un véritable cri d'alarme que lancent les auteurs d'une méta-analyse portant sur les effets des rayonnements UV artificiels délivrés dans les cabines de bronzage, et dont les résultats viennent d'être publiés ce mercredi 29 janvier 2014 dans la revue scientifique "JAMA Dermatology". Cette méta-analyse, qui inclut les résultats de 88 différentes études internationales publiées entre 1992 et 2013 à partir de données rapportées de 1986 à 2012 dans 16 pays occidentaux, et qui porte sur 491 492 participants, vient en effet de révéler que 10 000 nouveaux cas de mélanomes et 450 000 autres types de cancers de la peau (carcinomes, sarcomes, maladie de Paget, Maladie de Bowen... Ndlr ) étaient attribuables chaque année aux UV artificiels auxquels s'expose 20 à 35% de la population générale en Europe, aux Etats-Unis et en Australie lors de séances en cabine.

Pour les auteurs de l'étude, le nombre de cas de cancer de la peau pouvant être liés au bronzage artificiel est ainsi plus élevé que le nombre de cas de cancer du poumon dû au tabagisme dans les mêmes régions.

Ils ont en outre constaté que les adolescents et les étudiants sont de grands adeptes du bronzage artificiel : 55% des étudiants et 19% des adolescents de la méta-analyse avaient été exposés au bronzage artificiel. Les jeunes en pleine période de croissance sont donc particulièrement exposés aux cancers de la peau.

Les auteurs, qui craignent une forte augmentation de

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant