Santé et matières premières pèsent sur Wall Street avant la Fed

le , mis à jour à 21:33
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini sur une note incertaine mardi, les secteurs de la santé et des matières premières ayant pesé sur une tendance globalement prudente dans l'attente des conclusions de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale.

Si l'indice Dow Jones, soutenu principalement par Apple, a gagné 22,40 points, soit 0,13%, à 17.251,53, le Standard & Poor's-500, plus large, a en revanche cédé 3,71 points (-0,18%) à 2015,93 et le Nasdaq Composite a reculé de 21,61 points (-0,45%) à 4.728,67.

"Après une très forte hausse des actifs à risque ces dernières semaines, les investisseurs retiennent tous ensemble leur souffle en attendant la Fed demain", explique Bill Merz, responsable de la stratégie d'investissement d'U.S. Bank Wealth Management.

Le comité de politique monétaire de la banque centrale ne devrait pas relever ses taux d'intérêt mercredi à l'issue de deux jours de débats mais ses déclarations pourraient fournir aux investisseurs de nouveaux indices sur ses intentions futures.

De ce point de vue, les indicateurs économiques restent suivis de près par les marchés, à l'instar des chiffres mensuels des ventes au détail publiés avant l'ouverture: ils ont montré tout à la fois un recul moins marqué qu'attendu en février mais aussi une révision en nette baisse des chiffres de janvier, de quoi alimenter les interrogation sur les perspectives de croissance.

VALEANT A CHUTÉ DE PLUS DE 50%

Le secteur de la santé et de la pharmacie a par ailleurs souffert de la révision en baisse de la prévision de chiffre d'affaires annuel de Valeant. Le groupe ayant pour la première fois évoqué la possibilité d'un défaut de paiement sur sa dette, le titre s'est effondré de 51,46%.

Dans son sillage, le S&P de la santé a cédé 1,61% et l'indice Nasdaq des biotechnologies 3,85%.

Pfizer (-1,86%) et Merck (-1,24%) affichent les deux plus mauvaises performances du Dow. Eli Lilly a de son côté cédé 3,61% après avoir revu ses ambitions pour un essai important d'un nouveau traitement expérimental de la maladie d'Alzheimer.

Autre secteur à la peine, celui des matières premières a abandonné 0,91%.

A la hausse, Apple a gagné 2%, l'estimation par les analystes de Morgan Stanley de la demande d'iPhone en mars étant supérieure au consensus.

Le spécialiste de la nutrition infantile Mead Johnson a bondi de 11,06% après un article de Betaville, un blog spécialisé dans les fusions et acquisitions, qui a relancé les rumeurs d'OPA sur le groupe de nutrition en précisant qu'il avait mandaté Lazard comme banque conseil.

(Laila Kearney, avec Abhiram Nandakumar; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant