Santé, énergie, matériaux : SSGA détaille les conséquences de la présidentielle américaine

le
0

(AOF) - Dans un récent "Regard sur les élections américaines", Antoine Lesné, directeur de la stratégie et de la recherche EMEA chez State Street Global Advisors (SSGA) SPDR, s'interroge sur l'impact que le résultat de la présidentielle américaine aura sur trois secteurs : la santé, l'énergie et les matériaux industriels.

"Pour le marché, il est clair que l'élection de Clinton aurait une incidence négative sur les sociétés pharmaceutiques et les biotechs. La candidate démocrate a en effet promis de sévir face aux prix abusifs pratiqués par les sociétés pharmaceutiques et a lancé l'idée de plafonner les coûts des médicaments prescrits", explique Antoine Lesné. Le stratégiste note cependant que la victoire de Clinton soutiendrait sans doute les assureurs, les hôpitaux et les établissements de retraite puisque la candidate démocrate a affirmé son intention de continuer à défendre l'Affordable Care Act (ACA), développer le programme Medicaid et accroître les investissements dans le domaine de la santé publique.

"Pour sa part, Trump ne s'est pas engagé à contenir les prix des médicaments. Il s'agit donc peut-être d'un aspect de la santé que son programme ne touchera pas. En revanche, il prévoit d'abroger l'ACA, ce qui pourrait avoir une incidence négative indirecte sur les ventes de médicaments (si le nombre d'assurés chute) et un impact négatif direct sur les hôpitaux et les assureurs", ajoute l'expert de SSGA.

Concernant le secteur de l'énergie, l'élection de Trump serait extrêmement favorable au secteur des combustibles fossiles. Les républicains considèrent en effet le développement des combustibles fossiles comme un élément fondamental de la croissance économique et Trump s'est engagé à supprimer l'Agence de Protection de l'Environnement, à soutenir l'industrie houillère et à rejeter l'accord de Paris sur le climat. Par contre, si l'élection de Clinton est susceptible de nuire au charbon et aux combustibles fossiles, elle est considérée comme positive pour les énergies de substitution.

Enfin, "un autre thème intéressant a émergé dans les programmes des deux candidats : l'idée d'une augmentation des dépenses et d'un moindre respect des restrictions budgétaires. La hausse des dépenses budgétaires pourrait fortement favoriser les investissements dans les domaines du transport et des infrastructures. La reconstruction des ponts et des routes aux États-Unis est un thème clé que les deux candidats à la présidence ont repris tout au long de la campagne", observe Antoine Lesné.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant