Santé : comment soigner la boulimie

le
0

Environ 250.000 Français sont boulimiques. Dans trois cas sur quatre, la maladie concerne une femme. Pour soigner la boulimie, on agit sur son origine nerveuse, tout en traitant les symptômes associés.

Une maladie nerveuse

Maladie d'origine nerveuse, la boulimie se caractérise par un besoin irrépressible de manger beaucoup et vite, sans sensation de faim.

Il existe des boulimiques qui se font vomir aussitôt après, mais ce trouble additionnel n'est pas systématique. En revanche, ce qui caractérise les patients très atteints, c'est le retour du besoin de manger seulement quelques heures après avoir absorbé de la nourriture.

Plus les crises de boulimie sont fréquentes, plus la maladie entraîne une instabilité digestive. L'estomac dilaté remplit moins bien sa fonction, les intestins sont la proie aux fermentations et les déséquilibres qui en résultent s'accompagnent de spasmes douloureux.

Bon à savoir: les boulimiques qui se font vomir ne développent pas d'obésité, mais la remontée des sucs gastriques leur cause des inflammations à l'½sophage, ainsi que des caries dentaires.

Le bilan sanguin

Le comportement compulsif des boulimiques provient très souvent d'une carence en vitamines et minéraux. Au premier chef, le manque de magnésium fait grimper en flèche la nervosité, les difficultés à se concentrer en journée ou à s'endormir, la nuit venue. Tout aussi problématique est le déficit en vitamine B12: il réduit les échanges entre les cellules nerveuses, ce qui se répercute par une déstabilisation psychique.

C'est un nutritionniste qu'il faut consulter en cas de boulimie, mais vous devez respecter le parcours de soins coordonnés et commencer par voir votre médecin traitant. Il vérifie votre état de santé général grâce à un bilan sanguin. Il vous oriente ensuite vers un nutritionniste conventionné. Fixée à 25¤, la consultation de ce spécialiste est alors entièrement remboursée par toute complémentaire santé avec l'Assurance Maladie.

Les antidépresseurs

Lorsque la boulimie se trouve liée à une anxiété chronique, la prise de vitamines et minéraux ne suffit pas à endiguer l'attitude compulsive du patient. Dans ces conditions, le médecin traitant recommande de voir un psychiatre qui élabore un traitement à base d'antidépresseurs.

La fluoxétine fait partie des antidépresseurs fréquemment prescrits, car elle favorise la production de sérotonine, hormone du bien-être naturellement sécrétée après un repas riche en glucides. Cependant, elle provoque une accoutumance, dont tient compte le psychiatre pour en établir la posologie.

Avec une mutuelle ou une assurance santé, le remboursement des frais médicaux s'élève à 100% (aux tarifs conventionnés) pour ce traitement de la boulimie. La plupart des complémentaires proposent le système de dispense d'avance des frais, ce qui vous évite de prévoir 39,70¤ à chaque visite psychiatrique et 10¤ environ par boîte d'antidépresseurs.

La thérapie comportementale

Il arrive que des crises de boulimie surviennent en l'absence de carences nutritionnelles et en dépit de la consommation d'antidépresseurs. Dans cette situation, la maladie résiste au niveau comportemental. Elle doit donc être abordée sous l'angle de la psychothérapie.

Du psychologue au psychanalyste, nombreux sont les praticiens habilités aux thérapies comportementales, mais tous ne permettent pas une prise en charge. Seuls les thérapeutes cliniciens présentent cette garantie. Sachez que le terme de «clinicien» n'indique pas forcément des connaissances médicales, mais une aptitude à discerner les dysfonctionnements psychiques et à y remédier par le dialogue et par la gestuelle.

À noter: les patients qui subissent plus de 10 crises de boulimie par jour sont hospitalisés et leur traitement inclut des séances de thérapie comportementale en milieu hospitalier.

Un courtier en assurance santé peut vous aider à comparer les contrats des complémentaires santé.

SERVICE:

» Bénéficiez d'un bon remboursement de votre complémentaire santé avec CPLUSSUR.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant