Santé animale : Sanofi et Merck se séparent

le
0
Les deux laboratoires voulaient fusionner leurs filiales respectives dans la santé animale, Merial et Intervet. Ils abandonnent ce projet que les exigences des autorités de la concurrence rendent trop complexe.

Les liens entre Sanofi et Merck ne semblent pas voués à se renforcer. Les deux grands laboratoires ont annoncé mardi l'abandon du projet de fusion de leurs filiales vétérinaires, Merial et Intervet. Ils travaillaient depuis plus d'un an sur cette coentreprise censée voir le jour en 2011. Elle aurait donné naissance au nouveau numéro un mondial des produits, vaccins et médicaments destinés aux animaux. La valeur de Mérial avait été fixée à 8 milliards de dollars et celle d'Intervet à 8,8 milliards et le nouvel ensemble aurait affiché un chiffre d'affaires de 5,3 milliards de dollars (4,1 milliards d'euros). Le projet avait été déclenché par la fusion de Merck et Schering Plough en 2009. Schering Plough détenant Intervet (n° 2 mondial de la santé animale derrière Pfizer), Merck avait décidé de céder à Sanofi sa part dans Merial (n° 3 mondial) avant de lui proposer de rapprocher leurs deux entités vétérinaires.

Sanofi-Aventis et Merck ont indiqué ma

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant