Santé animale : des examens complémentaires pour affiner le diagnostic

le
0

L'assurance santé animale prend en charge non seulement les visites vétérinaires, mais aussi tous les examens nécessaires au praticien afin de poser son diagnostic et décider d'un traitement.

La médecine vétérinaire n'a rien à envier à la médecine humaine. Aujourd'hui, la prise en charge d'un animal malade peut passer par de nombreux examens complémentaires, avec ou sans hospitalisation de l'animal. Avec ou sans anesthésie (ou sous sédatif) si l'examen nécessite que l'animal soit immobile et placé dans une position bien précise.

Des symptômes plus ou moins évidents

Certaines pathologies sont plus difficiles à diagnostiquer que d'autres pour le vétérinaire. Car si certains symptômes sont flagrants, d'autres peuvent être communs à plusieurs maladies.

Ces examens viennent s'ajouter au coût de la visite et du traitement qui sera mis en place.

Leur montant peut parfois donc être élevé. Les frais peuvent être également majorés, comme lors de consultation en urgence, de nuit...

Ils sont, dans le cadre d'une maladie et/ou d'un accident, eux aussi pris en charge par l'assurance santé animale du chien et du chat.

Après souscription du contrat, lorsque la maladie ou les troubles dont souffre l'animal se déclarent, une fois le délai de carence passé, l'animal sera couvert durant toute sa vie.

Ainsi, si un traitement à long terme est nécessaire (maladie chronique, séquelles...), le maître sera remboursé à hauteur de la formule choisie et du plafond correspondant, qui sera pour sa part renouvelé chaque année.

À noter: des contrôles et un suivi de l'animal, avec des examens réguliers, peuvent aussi s'imposer.

De la prise de sang à l'imagerie médicale

Les examens sanguins vétérinaires (hématologie, biochimie, sérologie, de 20 à 60¤ environ, les tarifs vétérinaires étant libres, ces prix sont purement indicatifs) constituent comme en médecine humaine la «base» (avec la prise de tension).

Ils peuvent être complétés par des analyses d'urine ou encore des selles. Raclages cutanés, frottis... peuvent être aussi réalisés chez le chien ou le chat.

Certains examens peuvent être effectués sur place, d'autres, plus complexes, se feront dans un laboratoire d'analyse «spécialisé».

Radiographies, IRM (imagerie par résonance magnétique), scanner, fibroscopie... à chaque type d'examen, son champ d'application.

L'échographie est elle aussi devenue une méthode d'investigation diagnostic de référence pour les animaux en consultation. (les animaux de compagnie avec ou sans ponction).

Le vétérinaire décidera de l'imagerie à employer en fonction des troubles que présente l'animal, de ce qu'il suspecte, voire de ce que le maître aura pu repérer.

Le vétérinaire pourra par ailleurs référer le cas s'il ne dispose pas de l'appareil d'imagerie adéquat. Cela peut être le cas pour des examens ophtalmologiques, par exemple.

Bon à savoir: la consultation d'un spécialiste fait aussi partie des actes pris en charge par la mutuelle pour animaux.

SERVICE:

» CPLUSSUR.com: découvrez la meilleure assurance chiens/chats à partir de 8.90¤/mois

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant