Santander résiste aux fluctuations monétaires en 2016

le , mis à jour à 12:51
0
    * Bénéfice net 2016 en hausse de 4% à 6,2 mds 
    * Bénéfice net de 1,6 md au T4 
    * Résultats meilleurs que prévu 
    * L'action bondit de plus de 3% 
 
 (Actualisé avec détails, commentaire analyste, cours de Bourse, 
Brexit) 
    par Jesús Aguado et Angus Berwick 
    MADRID, 25 janvier (Reuters) - La banque espagnole Banco 
Santander  SAN.MC  a annoncé mercredi un bénéfice net en hausse 
de 4% et meilleur que prévu au titre de 2016, soutenu notamment 
par de bons résultats au Brésil, malgré l'impact de la baisse de 
la livre et du peso mexicain. 
    L'action bondit de 3,31% vers 11h10 GMT à la Bourse de 
Madrid, signant la meilleure performance de l'Ibex  .IBEX  local 
et de l'EuroStoxx 50 paneuropéen. L'indice bancaire en Europe 
 .SX7P  avance de 2,01% au même moment.  
    Première banque européenne par la capitalisation boursière, 
Santander a fait état d'un bénéfice net de 6,2 milliards d'euros 
pour 2016. Les analystes interrogés par Reuters tablaient en 
moyenne sur 6,1 milliards.  
    Sur le seul quatrième trimestre, le résultat ressort à 1,6 
milliard d'euros, contre 25 millions d'euros un an plus tôt 
quand il avait été affecté par une provision de 600 millions 
d'euros pour couvrir d'éventuelles plaintes portant sur des 
assurances crédit au Royaume-Uni. 
    Selon les analystes interrogés par Reuters, le bénéfice 
trimestriel est supérieur de 9% au consensus.  
    Santander explique ses bonnes performances par la robustesse 
de ses activités au Brésil, son premier marché, qui lui ont 
permis de compenser les pressions sur ses marges en Europe et 
l'impact négatif des taux de change. 
    "Hors effet de la dépréciation de la monnaie au Royaume-Uni, 
nous constatons une reprise du bénéfice et le marché salue cette 
performance", souligne Nuria Alvarez, analyste chez le courtier 
Renta 4 à Madrid. 
    En Grande-Bretagne, son deuxième plus important marché, le 
bénéfice annuel a baissé de près de 15%, principalement en 
raison de la dépréciation de la livre sterling, tombée à un 
creux de près de 30 ans depuis que le vote en juin des 
Britanniques en faveur d'une sortie de l'Union européenne. 
    Interrogée sur un éventuel transfert du personnel de ses 
activités britanniques vers un autre pays européen, la 
directrice générale de Santander, Ana Botin, a dit n'avoir aucun 
projet en ce sens. 
    "Il n'y a aucun projet de relocalisation. Notre banque au 
Royaume-Uni sera touchée autant que l'économie du pays, s'il y a 
moins de croissance, nous ne ferons pas aussi bien", a-t-elle 
dit lors d'une conférence téléphonique.  
    La baisse du peso mexicain, tombé à un plus bas historique, 
a également eu un impact sur le bénéfice net de Santander qui a 
pratiquement stagné (+0,1%) au Mexique. Sans les fluctuations 
monétaires, le bénéfice de Santander aurait augmenté de 17,5% 
dans ce pays qui représente 8% du total de son résultat.  
    Au Brésil, le bénéfice net a cependant progressé pour le 
quatrième trimestre d'affilée et le revenu net des intérêts pour 
le troisième trimestre consécutif. 
     
    UNE ANNÉE 2017 VOLATILE MAIS RENTABLE 
    Ana Botin a dit s'attendre à une année volatile mais avec 
une activité plus forte qu'en 2016 sur les marchés clés de la 
banque, ajoutant voir des opportunités de croissance rentable. 
    "En 2016, nous avons été en mesure d'atténuer une bonne 
partie des conditions adverses inattendues liées au Brexit, à 
des taux d'intérêt plus bas que prévu, à des impôts plus élevés 
et d'autres", a-t-elle dit aux analystes.  
    Le revenu net des intérêts, qui mesure les revenus sur les 
prêts moins les coûts de dépôt, a baissé sur un an de 3,4% à 
31,1 milliards d'euros en 2016, reflétant les pressions sur les 
marges des banques espagnoles. Il est toutefois au-dessus du 
niveau de 30,8 milliards qu'attendaient les analystes. 
    Santander a confirmé ses objectifs pour 2018, notamment un 
ratio de fonds propres de plus de 11%. Celui-ci était à 10,55% à 
la fin 2016. 
 
 (Véronique Tison et Claude Chendjou pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant