Santander bat le consensus et réduit les provisions sur créances

le
0
HAUSSE DE 38% DU BÉNÉFICE NET DE SANTANDER AU 2E TRIMESTRE
HAUSSE DE 38% DU BÉNÉFICE NET DE SANTANDER AU 2E TRIMESTRE

MADRID (Reuters) - Santander a annoncé jeudi un bénéfice net en hausse de 38% au deuxième trimestre, soit plus que prévu, en raison d'une baisse des dépréciations des créances douteuses et d'une amélioration de la situation économique en Espagne.

Le bénéfice net a été de 1,45 milliard d'euros contre un peu plus d'un milliard un an auparavant. Le produit net bancaire a augmenté de 0,4% à 7,37 milliards d'euros, dépassant là encore le consensus.

Les créances douteuses et irrécouvrables représentaient 5,45% du total des créances à la fin juin contre 5,52% fin mars, témoin d'une amélioration de la santé financière qui concerne l'ensemble du secteur bancaire espagnol.

Au Brésil, supplanté cette année par la Grande-Bretagne comme principal contributeur au bénéfice, le PNB s'est amélioré par comparaison avec le début de l'année mais les provisions sur créances douteuses y ont également augmenté au deuxième trimestre, par rapport aux trois mois précédents.

Santander a lancé une OPA sur les minoritaires de sa filiale brésilienne cotée, qui a perdu en valorisation cette année dans une conjoncture économique déprimée.

La banque est également présente en Argentine, qui a subi dans la nuit un deuxième défaut sur sa dette en 12 ans.

L'action perd 1,6% en milieu de journée.

(Sarah White, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant