Sanson voit le bout du tunnel

le
0

Un an après son dernier but en L1, Morgan Sanson a claqué un doublé à Guingamp samedi (2-2) pour rapporter un point précieux à Montpellier dans la course au maintien. La fin d'un long chemin de croix pour le milieu du MHSC, dont la saison a été pourrie par son genou droit.

Il était temps. Un an quasiment jour pour jour après son dernier but en L1 (4 avril 2015 contre Bastia), Morgan Sanson a retrouvé le chemin des filets dans l’élite samedi à Guingamp (2-2). Le milieu montpelliérain a fait les choses bien, puisqu’il s’est même offert un doublé pour donner un point précieux à son équipe dans la course au maintien. Avec trente-sept points au compteur et quatre d’avance sur la zone rouge, à six journées de la fin du championnat, le MHSC respire mieux grâce à son milieu de terrain. « On s’est mis dans la mouise trop vite en prenant le premier but très vite (Yannis Salibur, 5e), mais on a été costauds mentalement et on a réussi à revenir deux fois au score, a regretté Sanson en zone mixte après la rencontre. On a eu chaud, mais compte tenu des autres résultats, c’est un bon point de pris. »

Les croisés, puis la rechute

Surtout chez un concurrent direct qu’est Guingamp, l’équipe contre laquelle Sanson a la plus marqué dans l’élite (trois buts). D’une efficacité redoutable, avec deux réalisations sur autant de tirs au Roudourou, le natif de Saint-Doulchard a enfin lancé sa saison en Bretagne. Il faut dire qu’elle a été pourrie par les suites de sa rupture des ligaments croisés du genou droit en avril dernier. Sept mois plus tard, Sanson est revenu à la compétition. Mais il n’a pu disputer que six matchs de L1 avant de rechuter et de subir une arthroscopie sur le même genou en raison d’une lésion au ménisque, conséquence certainement de la première intervention. Un nouveau coup dur pour celui qui devait définitivement prendre les rênes du jeu montpelliérain cette saison.

Six buts et deux passes décisives la saison passée

Parce que Sanson restait sur un exercice de haut niveau avec son club formateur. Il avait compilé six buts et deux passes décisives en 2014-15, tandis que son influence sur le jeu de son équipe grandissait à vue d’œil. Ce n’est pas un hasard si tous les entraîneurs qui se sont succédé sur le banc du MHSC cette saison, de Rolland Courbis à Frédéric Hantz en passant par Pascal Baills, ont unanimement regretté de ne pas pouvoir compter sur un Sanson en pleine possession de ses moyens. L’international Espoirs français a finalement dû attendre sa neuvième apparition et sa quatrième titularisation en L1 pour enfin connaitre le déclic qui pourrait lui permettre de se libérer jusqu’au terme du championnat. « Sur le plan personnel, je suis bien sûr très content d’avoir réussi ce doublé, a reconnu Sanson. Cela va me permettre d’engranger beaucoup de confiance pour bien finir cette saison très difficile. » Pour lui comme pour son équipe. A eux de tout faire pour qu’elle se termine en happy end.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant