Sans unité, la défaite de la gauche est garantie, dit Cambadélis

le
17

PARIS, 6 décembre (Reuters) - Sans unité, la défaite électorale de la gauche est garantie, a déclaré samedi Jean-Christophe Cambadélis, en concluant les états généraux du Parti socialiste. Le premier secrétaire du PS a voulu conjurer les "fausses querelles" au sein du parti, très divisé sur la politique économique du gouvernement issu de ses rangs, et il a désigné "deux ennemis: l'hégémonie réactionnaire mais également le thatchérisme de la droite". "Le tripartisme n'est plus seulement un élément de contexte, c'est une contrainte forte", a-t-il dit en faisant référence à l'implantation électorale du Front national. "Sans unité, la défaite de la gauche est garantie. La gauche, si elle se divise, elle dévisse, c'est aujourd'hui 31% d'intentions de vote." Les élections départementales de mars s'annoncent difficile pour la majorité, tout comme les régionales de décembre 2015, et le congrès socialiste de juin pourrait voir les divergences sur la politique économique paralyser l'action du gouvernement. Face à ces risques électoraux, Jean-Christophe Cambadélis a mis en garde les socialistes : "Un effondrement du PS ne serait pas un moment de recomposition de la gauche mais de sa décomposition et de sa marginalisation". Alors que la loi Macron sur la croissance et l'activité, qui sera présentée mercredi au conseil des ministres, ravive les tensions au sein de la majorité, dont une partie la juge trop libérale, le premier secrétaire du PS a voulu relativiser les divergences sur la politique économique. "Aucun socialiste ne défend la fuite des déficits ou la chute du gouvernement", a-t-il ainsi déclaré. (Jean-Baptiste Vey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • msoulie3 le dimanche 7 déc 2014 à 15:29

    Il a beau gesticuler et parader, cette gauche qu'il represente est en état de décomposition par suite de ses mensonges, fausses promesses et/ou autres prévarications de toute nature. Lui - le tricheur, menteur et affabulateur ( notamment pour ses diplômes) qui est le choix de F.H. est l'ultime caricature de ce parti.Et tout ce beau monde qui s'agite sera devenu GRABATAIRE, quand ce parti sera redevenu "crédible" reviendra "aux affaires". Il faudra une nouvelle génération. Adieu,unis ou pas..

  • a.nottr1 le dimanche 7 déc 2014 à 10:01

    Pour une fois qu'il dit une phrase sensée ! Au moinsles citoyens seront soulagés de tous ces voleurs !

  • knbskin le dimanche 7 déc 2014 à 09:47

    La "défaite de la gauche", on s'en fout, ce qui nous intéresse, c'est la France ! Les "fausses querelles", c'est des gens qui ne sont d'accord sur RIEN, sauf pour remplir leur gamelle ; l'"hégémonie réactionnaire", c'est des mots creux, les "ennemis" de la France sont les impôts, la dette, la dépense publique, le chômage, les 150 000 nouveaux illettrés par an de l'Educ Nat. Contre ces ennemis - les vrais - un seul vrai programme, celui de "Nous Citoyens" ! ;)

  • slivo le dimanche 7 déc 2014 à 08:48

    souvenez vous de l'adage : politique - honnête - de gauche - Sur les 3 items, seuls 2 peuvent être associés.

  • s.thual le dimanche 7 déc 2014 à 01:38

    ce qu ils redoutent surtout c est de perdre leur job juteux ! le citoyens ils s en tapent tant qu ils peuvent les pomper pire que les shadoks,sans que l on touche a leurs avantages privilèges et meme débordements dispendieux !

  • mlaure13 le samedi 6 déc 2014 à 23:38

    Un SCOOP...Le dévoiement de l’éducation nationale par le PS…Non seulement le PS l’autorise, mais il en est l’instigateur !...A écouter jusqu’au bout et à transmettre au maximum, pour sauver nos enfants, s’il en est encore TEMPS…> http://www.youtube.com/embed/7waAbs5hDa0

  • 2445joye le samedi 6 déc 2014 à 19:30

    Franchement, xaavidf, difficile d'égaler François Mitterrand: l'allégeance au régime de Vichy, l'attentat de l'observatoire, la double vie, le mensonge éhonté sur son état de santé, le deuxième septennat alors qu'il est déjà cancéreux, sans parler de son incapacité à tirer les conséquences de la mondialisation et de la disparition du monde communiste. Sacré palmarès!

  • xaavidf le samedi 6 déc 2014 à 19:07

    Mon cher frk987, Chirac et sarkosy me semblent des bons candidats. Ils challengent largement Mitterand.

  • frk987 le samedi 6 déc 2014 à 18:30

    Pire crap...pule de que le Miteux, introuvable......

  • 2445joye le samedi 6 déc 2014 à 18:20

    Pourtant, frk987, je me souviens de François Mitterrand qui, dans un moment de fausse lucidité, avait conseillé à ses adversaires giscardiens "d'avoir honte et d'aller se cacher". Que ne dirait-il à ses héritiers au vu de leur "performance" !