Sans Steve Jobs, Apple reste une star mais n'apaise pas les doutes

le
0
Sans Steve Jobs, Apple reste une star mais n'apaise pas les doutes
Sans Steve Jobs, Apple reste une star mais n'apaise pas les doutes

Depuis la mort il y a cinq ans de son cofondateur Steve Jobs, le groupe informatique américain Apple est devenu plus grand et plus fort, mais les doutes persistent pour l'avenir sans son emblématique dirigeant.Sur le plan financier, la marque à la pomme n'a pas à se plaindre: son bénéfice net a encore atteint 53 milliards de dollars sur l'exercice clos fin septembre 2015, pour un chiffre d'affaires de 234 milliards. Ces montants ont doublé depuis la dernière année de règne de Steve Jobs, décédé d'un cancer du pancréas le 5 octobre 2011.A un peu plus de 600 milliards de dollars, la capitalisation boursière du groupe n'est plus à ses sommets de 2015 mais représente toujours plus du double de la valeur que Wall Street lui octroyait en 2011.Cela lui permet de garder la couronne de numéro un mondial devant Alphabet, maison mère du géant internet Google.Certains analystes se demandent pourtant si Apple, qui avait révolutionné la téléphonie mobile avec l'iPhone en 2007 et le vaste écosystème d'applications l'accompagnant, n'est pas en perte de vitesse."C"est vraiment difficile de maintenir le cycle d'innovation quand on a développé un produit à succès", reconnaît Jack Gold, analyste chez J. Gold Associates."Avec chaque nouvelle création (de produit) qui marche, cela devient plus difficile. La question subsiste: +C'est quoi la prochaine révolution?+, et ce n'est pas évident de dire ce que ça va être".Vivek Wadhwa, professeur à l'université de Carnegie Mellon et ex-entrepreneur dans la Silicon Valley, juge qu'Apple vit de ses innovations passées, sans grand chose de nouveau à apporter."Nous n'avons pas vu d'innovation majeure pour Apple" depuis la fin de l'ère Jobs, indique-t-il à l'AFP, relevant au sujet du tout dernier iPhone 7 qu'"ils le vendent bien mais (que) c'est encore et encore le même appareil".- Besoin d'un 'visionnaire fou' -Apple s'est développé dans les services, comme la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant