Sans faire de bruit, la Roma enchaine

le
0
Sans faire de bruit, la Roma enchaine
Sans faire de bruit, la Roma enchaine

La Roma s'impose sur la pelouse de Sassuolo (0-2) et empoche ainsi sa deuxième victoire consécutive. La Louve a toutefois eu chaud, puisque Berardi a raté un pénalty en fin de match alors que le score était encore de 1 à 0.

US Sassuolo 0-0 AS Rome

Buts :

Le pilote a changé, la machine a eu bien du mal à redémarrer, mais la Roma semble bien désormais avoir laissé le plus gros de ses ennuis mécaniques derrière elle. L'essence de la victoire est cette fois venue de Mohamed Salah auteur d'une géniale frappe enroulée et d'El Shaarawy encore buteur juste avant le coup de sifflet final. Mais aussi de Berardi qui a manqué l'occasion d'égaliser sur pénalty en fin de match. Après avoir enfin gagné face à Frosinone, samedi dernier, les Giallorossi s'imposent sur la difficile pelouse de Sassuolo. Luciano Spalletti semble enfin avoir trouvé la juste carburation pour faire avancer la Louve au bon rythme. La Roma enchaine de fait deux succès consécutifs pour la première fois depuis octobre et se montre menaçante dans les rétros de la Fiorentina et de l'Inter. Sassuolo, en revanche, est en grosse perte de vitesse avec un quatrième match consécutif sans victoire et plus largement un seul succès lors des huit derniers matchs.

La Roma Hamdoulah Salah


Avant de recevoir la Roma ce mardi soir, Sassuolo ne s'est incliné qu'à une seule reprise à domicile cette saison, face à Bologne. Mieux, les Neroverdi ont accroché de belles proies à leur tableau de chasse comme le Napoli ou la Juve. Au coup d'envoi, la tâche de la Roma ne s'annonce donc pas simple et le début de match à l'avantage des locaux semble d'ailleurs le confirmer puisque Szczęsny doit rapidement s'employer sur une bonne frappe de Sansone (5è). Toutefois les Giallorossi vont faire preuve de cynisme. Servi par Pjanić à l'entrée de la surface de réparation, Mohamed Salah envoie effectivement une superbe frappe enroulée au fond des filets de Consigli (0-1, 11è). La Roma fait ainsi la différence sur sa première opportunité. Les hommes de Luciano Spalletti en profitent également pour prendre confiance. Comme par magie, le jeu de la Roma se met enfin en place.

Notamment grâce à un remuant Perotti, titularisé en pointe dans un rôle de faux neuf autrefois cher…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant