Sans briller, le Milan est en demies

le
0
Sans briller, le Milan est en demies
Sans briller, le Milan est en demies

Après une première période maîtrisée, le Milan s'est fait peur en seconde période. Mais il obtient finalement l'essentiel : sa qualification en demi-finale.

AC Milan 2-1 Carpi FC

Buts : Bacca (15è) Niang (29è) pour le Milan, Mancosu (50è) pour Carpi

En français, on appelle cela un coup du foulard. En italien, une rabona. Mais qu'importe ce n'est pas la langue qui compte, c'est la réalisation. Cette saison Carlos Bacca avait déjà tenté, sans réussite, ce geste face à Palerme. Il a cette fois été plus verni. Car après avoir éliminé Brkic c'est bien de cette manière que l'attaquant colombien a ouvert le score ce mercredi soir face à Carpi. En confiance, Bacca se chargera même d'offrir quelques minutes plus tard une passe décisive à Niang. De quoi assurer la qualification au Milan. Une qualification tranquille ? Non, car les Rossoneri ont réussi à se faire peur en encaissant très vite un but en seconde période. Ils tiendront toutefois bons jusqu'au bout. En demies, le Milan retrouvera le vainqueur du match Spezia (D2)- Alessandria (D3, qui sera disputé lundi prochain. Ne jamais crier victoire trop vite, mais les Milanais ont quasiment un pied en finale.

C'est Bacca qui régale


Comme à l'accoutumée lorsqu'il engage, le Milan se place à la manière d'une équipe de Zeman, soit avec 8 joueurs alignés sur la ligne médiane au coup d'envoi. Difficile de prouver l'efficacité de la tactique imaginée par le Bohême, mais le Milan a le mérite de réaliser un début de match encourageant. Même s'il faut attendre des coups de pieds arrêtés pour voir les Rossoneri se montrer dangereux. En l'occurrence un corner de Niang sur lequel Zapata place sa tête à côté (7è) puis un coup franc de Honda qui oblige Brkic à une belle parade (14è). Dans la foulée, le Japonais, qui montre du mieux ces derniers temps, est à l'origine d'une nouvelle occasion pour les siens grâce à une jolie passe pour Bacca. Une passe qui s'avère même décisive puisque l'attaquant colombien ne laisse pas passer sa chance et ouvre le score de manière inspirée (1-0, 15è).

Le Milan prend logiquement l'avantage après un bon premier quart d'heure. Mieux les Rossoneri ne se limitent pas à ce but d'avance et continuent de pousser.…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant