Sans AAA, la France adapte sa stratégie

le
0
Ce ne sont pas les agences «qui font la politique de la France», selon François Fillon. Mais après la perte du AAA, le gouvernement doit se montrer encore plus vertueux, tout en cherchant des stimulants pour l'activité.

«Les agences de notation sont des baromètres utiles, mais ce ne sont pas elles qui font la politique de la France.» Samedi, lors d'une conférence de presse organisée après l'annonce de l'agence Standard & Poor's de dégrader la note de la France la veille au soir, le premier ministre s'est employé à relativiser l'impact de cette décision. Et de montrer le visage d'un gouvernement stoïque face à une opposition dont il a dénoncé «les réactions excessives». «Le gouvernement, sans attendre les observations de S & P, a engagé une stratégie pour améliorer notre compétitivité au service de la croissance depuis le début du quinquennat», a insisté François Fillon.

Pourtant, le gouvernement sait qu'il ne pourra pas ignorer la perte du AAA français dans la politique qu'il va devoir mener au cours des trois mois conduisant à l'élection présidentielle. Car l'agence de notation a été claire: «Il existe au moins une chance sur trois pour que la note soit à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant