Sanofi relève ses prévisions après un 3e trimestre solide

le
0
PRÉVISIONS REVUES À LA HAUSSE CHEZ SANOFI
PRÉVISIONS REVUES À LA HAUSSE CHEZ SANOFI

PARIS, 28 octobre (Reuters) - Sanofi a relevé ses prévisions 2016 vendredi en publiant des résultats en amélioration au troisième trimestre, la filiale américaine Genzyme et les vaccins ayant soutenu le groupe pharmaceutique dont l'activité diabète pâtit toujours de la diminution des ventes du Lantus aux Etats-Unis.

Le cinquième laboratoire pharmaceutique mondial a engrangé un chiffre d'affaires agrégé de 9.652 millions d'euros au troisième trimestre (+2,1% en données publiées et +3,0% à changes constants), au regard d'un consensus Financial Inquiry établi pour Thomson Reuters de 9.563 millions.

A changes constants, les ventes du trimestre sont en repli de 1,5% pour l'activité diabète, dont une baisse de 5,4% aux Etats-Unis. Celles de Genzyme ont progressé de 16,9%, celles des vaccins de 14,4% et celles de la santé animale de 4%, précise Sanofi dans un communiqué.

Le résultat opérationnel des actités a augmenté de 12,8% à changes constants à 3.097 millions d'euros (consensus de 2.728 millions) et le résultat net de 11,1% en organique à 2.300 millions (consensus 1.979 millions), soit un bénéfice par action de 1,79 euro (consensus 1,54 euro), en hausse de 12,4% en organique.

Dans ce contexte, Sanofi s'attend désormais à une croissance du bénéfice par action de ses activités de 3% à 5% à changes constants en 2016 "sauf événements majeurs défavorables imprévus". Jusqu'à présent, le groupe tablait sur un bénéfice net par action "globalement stable" par rapport à celui de 5,64 euros enregistré en 2015.

Sanofi estime que l'effet de change devrait être négatif d'environ 4% dans l'hypothèse où les taux de change du quatrième trimestre 2016 seraient identiques aux taux moyens de septembre 2016.

Par ailleurs, le groupe a annoncé le lancement d'un programme de rachat d'actions de 3,5 milliards d'euros, qui devrait être finalisée d'ici à la fin 2017.

Sanofi explique que ce programme s'inscrit dans le cadre de ses perspectives de cash-flow et de l'échange d'actifs de santé grand public avec Boehringer Ingelheim, qui devrait être finalisé "vers la fin de l'année" et lui permettre de sortir de la santé animale.

Le groupe annonce sa décision d'initier un processus de "dissociation" de l'activité de génériques en Europe afin de la céder au cours des 12-24 mois à venir. A la fin novembre 2015, Sanofi avait déclaré qu'il se donnait 12 mois pour prendre une décision concernant le devenir de cette activité.

Enfin, Sanofi indique que ses économies de coûts sont désormais estimées à "au moins" 1,5 milliard d'euros d'ici à 2018.

L'action Sanofi a clôturé jeudi à 68,86 euros (+1,1%), faisant ressortir une capitalisation boursière de près de 90 milliards d'euros. Elle inscrit un recul de 12,39% depuis le début de l'année.

(Noëlle Mennella, édité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant