Sanofi-Medivation : une longue traque débute

le
0
L'acquisition de Medivation permettrait à Sanofi de renforcer sa croissance immédiatement et à regarnir son «portefeuille» de cancérologie. (© Sanofi)
L'acquisition de Medivation permettrait à Sanofi de renforcer sa croissance immédiatement et à regarnir son «portefeuille» de cancérologie. (© Sanofi)

Objet de rumeur depuis un mois, l’intérêt de Sanofi pour Medivation est depuis peu chose certaine. Le français a proposé 52,50 dollars par action de la biotech américaine, soit une valorisation de 9,3 milliards. Une offre refusée à l’unanimité par le con­­seil d’administration de Me­diva­tion, malgré la prime de 42% sur le cours du 21 mars, avant que Bloomberg évoque l’offre.

Le lendemain, Sanofi a dévoilé des résultats trimestriels conformes aux attentes. Les ven­tes ont reculé de 1,9%, plombées par le déclin de la division diabète (-4,5%) et peu soutenues par les nouveaux produits : Praluent (cholestérol) et Dengvax (vaccin contre la dengue), dont le démarrage commercial est timide.

Une surenchère possible

Un rachat de Medivation serait opportun. Cette société a déjà un produit commercialisé, le Xtandi, dans le cancer de la prostate, et plusieurs projets en phase avancé de développement clinique. Elle peut aider Sanofi à renforcer sa croissance immédiatement et à regarnir un «portefeuille» de cancérologie qui compte, à ce jour, surtout des projets en phase précoce.

Le coût d’une telle acquisition ne fera pas sortir Sanofi de la zone de confort financier. Sa dette de 7 milliards d’euros ne représente que 0,6 fois l’excédent brut d’exploitation. Elle garderait aussi les moyens de faire d’autres emplettes.

Mais la bataille promet d’être âpre.

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant