Sanofi lance son insuline à inhaler sur le marché américain

le
0

PARIS, 3 février (Reuters) - Le groupe pharmaceutique Sanofi SASY.PA a annoncé mardi le lancement de son insuline à inhaler aux Etats-Unis, ce qui pourrait relancer ses ventes sur le segment des antidiabétiques et apporter un confort supplémentaire aux patients. Développé par Mannkind Corp MNKD.O , Afrezza sera ainsi la seule insuline à inhaler d'action rapide proposée sur le marché américain, où Sanofi est en concurrence avec Eli Lilly LLY.N et Novo Nordisk NOVOb.CO sur le marché traditionnel de l'insuline injectable. L'inhalation offre aux patients un traitement plus facile à suivre mais son potentiel de vente reste incertain étant donné d'éventuels risques associés à une absorption d'insuline en poudre dans les poumons. L'Afrezza, destiné au traitement des diabètes de types 1 et 2 chez les adultes, a éta approuvé par les autorités sanitaires américaines, la Food & Drug Administration (FDA), en juin 2014. Alors que Sanofi est confronté à la perte du brevet de son antidiabétique vedette Lantus en 2015, l'Afrezza permet au groupe pharmaceutique français d'étoffer son portefeuille dans un marché mondial du diabète qui dépasse les 40 milliards de dollars par an. L'Afrezza n'est pas la première insuline à inhaler à avoir été développée. Le groupe Pfizer PFE.N a dû retirer dans le passé l'Exubera, dont la commercialisation avait été approuvée en 2006 et dont le potentiel de ventes annuelles était évalué à deux milliards de dollars. L'inhalateur était encombrant et les patients n'appréciaient pas de devoir périodiquement faire contrôler leurs fonctions respiratoires. Dans le cadre de l'accord de licence exclusive accordé en août dernier à Sanofi, la biotech américaine MannKind recevra un paiement initial de 150 millions de dollars et des paiements d'étape pouvant atteindre 775 millions de dollars ainsi que 35% des futurs profits. ID:nL6N0QH18J Commercialisé 7,54 dollars pour un traitement quotidien de 12 unités, Afrezza sera plus cher que l'Apidra, son équivalent injectable dont le coût est de 3,14 dollars pour une dose équivalente. Mais l'utilisation de l'Afrezza n'est pas recommandée pour des fumeurs ou ex-fumeurs ainsi que pour des asthmatiques. Les revenus tirés d'Afrezza pourraient ainsi être limités à environ 182 millions de dollars par an d'ici 2019 selon Thomson Reuters Cortellis. (Andrew Callus et Ben Hirschler, avec la contribution de Jean-Michel Bélot, édité par Matthieu Protard)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant